Accueil | Actualités | Médias | 0 téléspectateur pour France Ô, la chaîne « multiculturelle »
Pub­lié le 3 novembre 2014 | Éti­quettes : , ,

0 téléspectateur pour France Ô, la chaîne « multiculturelle »

30 millions d'euros. C'est la somme qui est payée chaque année par l'État, par la redevance, par vous, pour entretenir une chaîne télé... que personne ne regarde.

En effet, dimanche dernier, entre 18h30 et 20h, personne n'a regardé France Ô, chaîne de la « multiculturalité » qui a obtenu la part de marché inédite de 0% ! Pour être plus précis, en incluant la marge d'erreur, ce sont entre 0 et 4 000 téléspectateurs qui ont suivi les programmes de cette chaîne…

Et pour son record historique, France Ô avait tout juste décroché 0,6 % de part de marché. C'est dire si la « multiculturalité », imposée sur les écrans de tout un chacun via la TNT, intéresse beaucoup de Français.

Autre gaspillage révélé par Le Point : les chaînes de l'outre-mer. Avec le réseau Outre-mer 1er, France Télévisions dépense chaque année 200 millions d'euros pour alimenter une dizaine de chaînes des Dom-Tom... le tout pour un très petit nombre d'habitants. « En Martinique, de nombreux journalistes comblent leur désœuvrement en travaillant, l'après-midi, pour des boîtes de production privées », explique Le Point.

Un haut dirigeant de France Télévisions s'interroge : « Doit-on, en période de restrictions budgétaires, continuer à payer 70 personnes à Wallis-et-Futuna pour fabriquer un seul journal le soir ? »

Mais il y a plus incroyable encore. Lorsqu'une réunion est organisée à Paris et nécessite la présence des représentants syndicaux, France Télévisions doit payer l'avion et des nuits d'hôtel aux délégués de Guadeloupe 1re, de Wallis-et-Futuna 1re, sans oublier leur collègue de Saint-Pierre-et-Miquelon 1re.

À part ça, la redevance augmente presque chaque année.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This