Accueil | Actualités | Médias | Vers une meilleure protection des « sources » des journalistes ?
Pub­lié le 11 décembre 2013 | Éti­quettes :

Vers une meilleure protection des « sources » des journalistes ?

À l'Assemblée Nationale, la commission des Affaires culturelles, a émis la proposition de modifier les « motifs autorisant la levée judiciaire du secret des sources », en la limitant « aux cas où la révélation des sources est la seule façon de prévenir un crime ou un délit ».

Si cette modification est validée par la commission des Lois, elle devrait être intégrée au texte général soumis au vote en janvier 2014. Cette proposition entraînerait donc de facto la suppression des exceptions prévues au nom des "intérêts de la nation".

Selon le président de la commission des Affaires culturelles, Patrick Bloche (PS), cette proposition de modification « étendrait également la définition des personnes bénéficiaires de la protection de leurs sources aux directeurs des publications concernées ainsi qu'aux journalistes professionnels indépendants publiant dans des livres avec le résultat de leurs enquêtes ».

Les sources « matérielles » du journaliste seraient également mieux protégées, notamment les archives et les documents stockés, sous forme électronique, chez un hébergeur.

Crédit photo

: j_purdam via SXC (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux