Accueil | Actualités | Médias | Un journaliste ukrainien en prison depuis un an pour délit d’opinion
Pub­lié le 7 mars 2016 | Éti­quettes :

Un journaliste ukrainien en prison depuis un an pour délit d’opinion

C’est une affaire dont les grands médias, souvent russophobes par principe, ne parlent pas. Un journaliste et blogueur ukrainien, Ruslan Kotsaba, est sous les verrous depuis le début de l’année 2015.

C’est le 8 février 2015 que Ruslan Kotsaba, travaillant pour la chaîne publique de télévision KANAL 112, a été arrêté pour s’être déclaré opposé à la guerre civile qui sévit dans le Donbass, à l’est de l’Ukraine. Bien qu’originaire de l’ouest ukrainien (généralement ukrainophone et non russophone) le jeune journaliste a fermement refusé de collaborer à ce qu’il appelle « la tuerie de ses compatriotes ». Il avait été l’un des premiers journalistes à se rendre sur place et en avait tiré des conclusions défavorables au pouvoir en place.

Inculpé en mars 2015 pour haute trahison, il risque jusqu’à 15 ans de prison. Considérant cette incarcération comme une atteinte gravissime à la liberté d’expression, l’organisation non-gouvernementale Amnesty International a réclamé sa libération immédiate. En décembre dernier, une députée européenne a également appelé l’attention des européens sur son cas. La lettone Tatjana Zdanoka membre du groupe Verts-ALE a rappelé que Kotsaba risquait une détention provisoire indéfinie, les autorités ukrainiennes utilisant des subterfuges de procédure pour le maintenir derrière les barreaux. 34 députés européens ont signé dans la foulée une lettre condamnant son arrestation « pour avoir simplement fait son travail » et demandant sa libération.

Dommage que la plupart des médias français, toujours prompts à dénoncer les violations de la liberté d’expression, aient décidé de faire silence sur celle-ci.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This