Un député s’attaque à l’avantage fiscal des journalistes

Courageux ou inconscient ? Jean-Pierre Gorges, député UMP de la 1ère circonscription d’Eure-et-Loire et membre de la Commission des Finances a déposé un amendement au Projet de Loi de Finances 2013 visant à supprimer l’avantage fiscal des journalistes. « Certains contribuables continuent à bénéficier de niches ou de réductions, incompréhensibles pour nos concitoyens. Tel est le cas des journalistes. L’objet du présent amendement est de supprimer l’avantage fiscal dont ils bénéficient et de le faire contribuer ainsi à l’effort consenti par tous nos concitoyens », explique-t-il dans l’exposé des motifs.

Les journalistes bénéficient en effet, qu’ils aient la carte de presse ou non, d’une réduction fiscale de 7 650 euros sur leur impôt sur le revenu. Cet avantage a été mis en place pour leur permettre de couvrir les frais professionnels inhérents à la profession : déplacements, déjeuners, mais aussi frais de « représentation » (tenue vestimentaire)… Un dispositif compréhensible pour les journalistes pigistes (qui n’ont pas de rédaction), mais pour tous les autres ? Cet avantage permet à certains de réduire leur impôt de près de 50%. L’amendement de Jean-Pierre Gorges a recueilli les signatures d’une quinzaine de députés. Mais aucun ancien ministre ou parlementaire médiatique.