Accueil | Actualités | Médias | Un député s’attaque à l’avantage fiscal des journalistes
Pub­lié le 8 octobre 2012 | Éti­quettes :

Un député s’attaque à l’avantage fiscal des journalistes

Courageux ou inconscient ? Jean-Pierre Gorges, député UMP de la 1ère circonscription d’Eure-et-Loire et membre de la Commission des Finances a déposé un amendement au Projet de Loi de Finances 2013 visant à supprimer l’avantage fiscal des journalistes. « Certains contribuables continuent à bénéficier de niches ou de réductions, incompréhensibles pour nos concitoyens. Tel est le cas des journalistes. L’objet du présent amendement est de supprimer l’avantage fiscal dont ils bénéficient et de le faire contribuer ainsi à l’effort consenti par tous nos concitoyens », explique-t-il dans l’exposé des motifs.

Les journalistes bénéficient en effet, qu’ils aient la carte de presse ou non, d’une réduction fiscale de 7 650 euros sur leur impôt sur le revenu. Cet avantage a été mis en place pour leur permettre de couvrir les frais professionnels inhérents à la profession : déplacements, déjeuners, mais aussi frais de « représentation » (tenue vestimentaire)... Un dispositif compréhensible pour les journalistes pigistes (qui n’ont pas de rédaction), mais pour tous les autres ? Cet avantage permet à certains de réduire leur impôt de près de 50%. L’amendement de Jean-Pierre Gorges a recueilli les signatures d’une quinzaine de députés. Mais aucun ancien ministre ou parlementaire médiatique.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This