Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un Anglais prend au piège Libération

10 juin 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un Anglais prend au piège Libération

Un Anglais prend au piège Libération

10 juin 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Pour prouver, s’il en était besoin, que certains journalistes ne vérifient pas leurs informations méticuleusement, trois jeunes Anglais ont monté de toutes pièces une histoire rocambolesque.

Reprise en France par Libéra­tion et en Suisse par 20 Min­utes, cette his­toire, racon­tée sur Snapchat par Lewis Ellis, avait de quoi inter­loquer. En effet, les trois Anglais ont racon­té avoir embar­qué, lors de leur vacances, sur un navire chypri­ote, ini­tiale­ment pour aller voir les dauphins. « Le dernier club fer­mait à 7h30 alors nous avons tenu le coup jusqu’à 9h pour pren­dre cette embar­ca­tion », a racon­té Lewis Ellis.

Inqui­ets de voir la terre s’éloign­er, les trois jeunes ont expliqué s’être retrou­vés au port de Tar­tous… en Syrie. Ils auraient ensuite été dirigés vers une base mil­i­taire russe avant d’être ramenés à Chypre. « C’est une his­toire que je racon­terai à mes enfants un jour », a même con­clu l’un des trois Anglais.

Sauf que cette his­toire a été inven­tée de toutes pièces, de l’aveu de Lewis Ellis. Depuis, ce dernier s’a­muse à réper­to­ri­er, sur sa page Face­book, tous les médias qui sont tombés dans le pan­neau. Pour­tant, comme l’écrit Arrêt sur images, plusieurs véri­fi­ca­tions auraient per­mis de débus­quer la supercherie.

En effet, @si note que le jeune Anglais est déjà con­nu pour ses can­u­lars. En début d’an­née, il avait pub­lié une vidéo dans laque­lle il se baig­nait dans le bassin d’un cen­tre com­mer­cial de Man­ches­ter. D’ailleurs, le jeune homme en a prof­ité pour se moquer du Dai­ly Express, qui a pris au sérieux son aven­ture syri­enne alors même que le tabloïd avait déjà fait état de ses blagues précé­dentes dans un autre article.

Rapi­de­ment, Libéra­tion s’est donc excusé auprès de ses lecteurs pour avoir rap­porté ce « scoop » importé de Snapchat sans aucune véri­fi­ca­tion… Pas de chance !

Voir aussi

Les social­istes envis­agent de sanc­tion­ner la dif­fu­sion de fauss­es nouvelles

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés