Accueil | Actualités | Médias | Ukraine : interdiction de parler de Depardieu
Pub­lié le 17 juillet 2015 | Éti­quettes :

Ukraine : interdiction de parler de Depardieu

Alors qu'il était déjà interdit de mentionner les noms de 573 personnalités dans les médias ukrainiens, un certain nombre de petits nouveaux a récemment rejoint cette liste noire, dont l'acteur Gérard Depardieu et le cinéaste serbe Emir Kusturica, indique Sputnik.

Leur tort ? Tout comme leurs compagnons de mise à l'index, ils ont tenu des propos favorables à Vladimir Poutine ou à la Russie. Concernant Gérard Depardieu, celui-ci avait déclaré, lors du festival de cinéma Baltic Pearl, à Riga : « J'aime la Russie et l'Ukraine, qui fait partie de la Russie. » Par la suite, il avait soutenu plusieurs fois publiquement le président Poutine.

Quant à Emir Kusturica, il avait déclaré : « Ne me dites pas que les gens à Maïdan apportent quelque chose de bien à l'Ukraine. J'estime que la Russie doit protéger les Russes qui habitent en Ukraine. »

Les médias ukrainiens ont ainsi reçu la consigne de ne plus mentionner ces personnalités à l'antenne. Une belle leçon de démocratie à la sauce Maïdan.

Crédit photo : Luca Ciriani via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This