Accueil | Actualités | Médias | Traité de menteur, Éric Brunet répond à Marianne et Libération
Pub­lié le 31 mai 2016 | Éti­quettes : , ,

Traité de menteur, Éric Brunet répond à Marianne et Libération

Accusé de raconter des « bobards » lorsqu'il évoque le laxisme des pouvoirs publics face aux manifestants anti-Loi Travail, Éric Brunet revient à la charge dans son billet pour Valeurs Actuelles.

L'animateur persiste et signe : « La réponse du gouvernement aux violences de ces derniers mois a été beaucoup moins immédiate et nette que la répression mise en œuvre en 2013, lors de la Manif pour tous. » N'en déplaise à Marianne et Libération, qui crient à l'intox, « 350 policers ont été blessés par des casseurs » depuis le début des manifestations.

Et face aux « boules de pétanques sur lesquelles on a soudé des lames de couteau aiguisées », aux « sabres » et autres « bombes agricoles », le gouvernement se montre étrangement passif. Si le rythme des arrestations a augmenté ces derniers jours, augmentation de la violence oblige, 1 300 interpellations ont abouti à seulement 51 condamnations pour le moment, dénonce Brunet.

Et de souligner, tout en précisant n'avoir jamais soutenu la Manif pour Tous, que « le gouvernement a été beaucoup plus prompt à interpeller des Veilleurs pacifistes, qui n'ont pas détruit le moindre édifice public et ont rarement fait acte de violence ».

« Marianne et Libération peuvent débattre des chiffres, il me semble difficile de contester le fait le plus important : l'État a eu deux façons "très différentes" d'aborder ces deux mouvement de rue, en 2013 et 2016 », conclut-il, jugeant que les accusations de mensonge proférées par les deux journaux sont « inacceptables ».

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This