Accueil | Actualités | Médias | Traité de menteur, Éric Brunet répond à Marianne et Libération
Pub­lié le 31 mai 2016 | Éti­quettes : , ,

Traité de menteur, Éric Brunet répond à Marianne et Libération

Accusé de raconter des « bobards » lorsqu'il évoque le laxisme des pouvoirs publics face aux manifestants anti-Loi Travail, Éric Brunet revient à la charge dans son billet pour Valeurs Actuelles.

L'animateur persiste et signe : « La réponse du gouvernement aux violences de ces derniers mois a été beaucoup moins immédiate et nette que la répression mise en œuvre en 2013, lors de la Manif pour tous. » N'en déplaise à Marianne et Libération, qui crient à l'intox, « 350 policers ont été blessés par des casseurs » depuis le début des manifestations.

Et face aux « boules de pétanques sur lesquelles on a soudé des lames de couteau aiguisées », aux « sabres » et autres « bombes agricoles », le gouvernement se montre étrangement passif. Si le rythme des arrestations a augmenté ces derniers jours, augmentation de la violence oblige, 1 300 interpellations ont abouti à seulement 51 condamnations pour le moment, dénonce Brunet.

Et de souligner, tout en précisant n'avoir jamais soutenu la Manif pour Tous, que « le gouvernement a été beaucoup plus prompt à interpeller des Veilleurs pacifistes, qui n'ont pas détruit le moindre édifice public et ont rarement fait acte de violence ».

« Marianne et Libération peuvent débattre des chiffres, il me semble difficile de contester le fait le plus important : l'État a eu deux façons "très différentes" d'aborder ces deux mouvement de rue, en 2013 et 2016 », conclut-il, jugeant que les accusations de mensonge proférées par les deux journaux sont « inacceptables ».

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This