Accueil | Actualités | Médias | Todd allume Le Monde, devenu « composante de l’oligarchie »
Pub­lié le 19 novembre 2014 | Éti­quettes : ,

Todd allume Le Monde, devenu « composante de l’oligarchie »

Invité du « Club de la presse » sur Europe 1, Emmanuel Todd s'est agacé d'une question sur l'affaire Fillon-Jouyet, n'y voyant là qu'une triste banalité du monde politique d'aujourd'hui.

En revanche, le démographe a expliqué que la seule certitude dans cette histoire, « c'est que Jouyet fricote avec le Monde, et ça c'est grave ». S'interrogeant sur le fait de savoir s'il y avait eu « une magouille » entre le secrétaire général de l'Élysée et Le Monde, Todd a estimé qu'il y avait en tout cas un « rapport particulier » entre eux, le quotidien du soir ayant par ailleurs publié récemment un portrait « dithyrambique » de ce dernier.

« Dans la presse anglo-saxonne, ils sont partisans mais ils gardent le respect des faits », a rappelé le sociologue, prenant l'exemple de la crise ukrainienne pour dire que certains éléments clés du conflit avaient été « masqués » par Le Monde. D'où une certaine méfiance aujourd'hui avec l'affaire Fillon-Jouyet.

Pour Todd, Le Monde, « qui n'est plus lu par grand monde » et fait partie « de la presse subventionnée », est « le journal de la petite sphère » qui est devenu « une composante de l'oligarchie ».

Pour seule réponse, ce dernier a pu entendre sur le plateau qu'il faisait « le jeu parfait du Front National ». Et Todd de rétorquer par la célèbre formule : « Ce n'est pas parce que Hitler disait que l'Angleterre est une île que l'Angleterre n'était pas une île. »

Quant à l'idée selon laquelle politiciens et journalistes seraient « tous pourris », l'essayiste conclut : « Si c'est vrai, qu'est-ce que vous coulez que je vous dise ?! »


Emmanuel Todd dans « Le Club de la Presse... par Europe1fr

Voir notre infographie du groupe Le Monde

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This