Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Têtu veut séduire les annonceurs

30 novembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Sur le net | Têtu veut séduire les annonceurs

Têtu veut séduire les annonceurs

30 novembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Malgré une hausse de 8,5% des ventes, le mensuel gay Têtu demeure dans le rouge et cherche par tous les moyens à accroître son chiffre d’affaires.

Soutenu finan­cière­ment par Pierre Bergé depuis sa créa­tion en 1995, le titre est encore loin de l’équilibre financier, même si la sit­u­a­tion s’améliore. Avec une moyenne de 40 382 exem­plaires ven­dus par mois en 2011–2012 (+8,5%), la for­mule mise en place en sep­tem­bre 2011 sem­ble séduire. De nou­velles rubriques ont alors été intro­duites au sein du mag­a­zine et la cou­ver­ture a été un peu édul­corée, le man­nequin de cou­ver­ture y étant sex­uelle­ment moins provo­quant qu’auparavant.

Têtu veut à présent ten­ter de raje­u­nir son lec­torat dont la moyenne d’âge est de 38 ans, et inciter ses lecteurs à s’abonner (7633 abon­nés à ce jour). Le men­su­el veut égale­ment agir sur la dif­fu­sion numérique qui est passée de 250 exem­plaires en jan­vi­er 2011 à 2200 près de deux ans plus tard, grâce notam­ment à une appli­ca­tion pour iPad.

Mais la direc­tion de Têtu souhaite surtout faire appel à des annon­ceurs « grand pub­lic » et « haut de gamme » pour redress­er les comptes. A l’occasion de la nou­velle for­mule de sep­tem­bre 2011, la rubrique « So Têtu » (« cahi­er cen­tral de 52 pages avec tous les bons plans ») a con­cen­tré les annon­ceurs com­mu­nau­taires, ce qui per­me­t­tait au reste du mag­a­zine d’accueillir des pub­lic­ités plus général­istes. Têtu compte aujourd’hui 25 pages de pub par numéro, plus 20% par rap­port à l’ancienne for­mule. L’objectif fixé est d’arriver à tir­er 80% des recettes du jour­nal par la pub­lic­ité, con­tre seule­ment 50% aujourd’hui.

La société éditrice CPPD (dont Pierre Bergé est l’actionnaire unique) perd de l’argent depuis la créa­tion du mag­a­zine, à tel point que l’homme d’affaire avait annon­cé vouloir ven­dre Têtu début 2011, alors qu’il se lançait à la con­quête du jour­nal Le Monde aux côtés de Matthieu Pigasse et Xavier Niel. Pierre Bergé est finale­ment revenu sur sa déci­sion avec l’espoir que la nou­velle for­mule le tir­erait de ce gouf­fre financier, ce qui n’est pas le cas. La séduc­tion des annon­ceurs sem­ble ain­si être la toute dernière car­touche du magazine.

Source : Press news.

[divider]

Voir aussi

Info­gra­phies de l’Ojim

[fancy_images width=“385” height=“166”]
[image title=“Infographies” alt=“Infographies” link_to=“https://www.ojim.fr/infographies-de-lojim/”]https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2012/11/1‑Infographie-LeMonde_home-page.jpg[/image]
[/fancy_images]

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés