Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Tensions à France Info entre la radio et la nouvelle chaîne télé

23 septembre 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Tensions à France Info entre la radio et la nouvelle chaîne télé

Tensions à France Info entre la radio et la nouvelle chaîne télé

23 septembre 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Dans une motion adressée lundi 19 septembre à leur direction, des journalistes de la radio France Info accusent la nouvelle chaîne d’information en continu du service public, qui porte le même nom, de ternir l’image de la radio.

On sait déjà que la créa­tion de cette chaîne, et le fait qu’elle prenne le nom, déjà util­isé, de « fran­ce­in­fo », n’avait pas man­qué de faire débat et de sus­citer les polémiques. Aujour­d’hui encore, celles-ci ne sont pas ter­minées. Dans la motion adressée à leur direc­tion, 60 jour­nal­istes (soit 41 % des 146 tit­u­laires) déplorent des « con­tra­dic­tions » entre les infor­ma­tions des dif­férents médias du groupe (chaîne télé, radio, site inter­net). « La rigueur est notre mar­que de fab­rique. Nous n’ac­cep­tons pas de voir cette image ternie par la télé et par le site qui por­tent notre nom », peut-on lire.

Pour eux, la direc­tion ne doit plus « ignor­er la décep­tion, la colère, les inquié­tudes » de la rédac­tion et lui adress­er des « garanties d’ur­gence », notam­ment con­cer­nant la « cohérence édi­to­ri­ale » entre les dif­férentes antennes. Dans leur mis­sive, les jour­nal­istes évo­quent égale­ment un inci­dent sur­venu same­di dernier.

En effet, rap­por­tent-ils, alors que la chaîne de télévi­sion avait annon­cé « une prise d’o­tage en cours à Paris » (qui n’avait pas eu lieu), la radio n’a quant à elle pas fait cette erreur car « elle a pris le temps de véri­fi­er l’in­for­ma­tion ». « Il est inen­vis­age­able que la télé ou le site inter­net qui por­tent le nom de la radio con­tin­u­ent de dif­fuser des infor­ma­tions con­tra­dic­toires avec l’an­tenne radio, voire car­ré­ment non véri­fiées », ont-ils ajouté.

Pour finir, ces derniers deman­dent l’ou­ver­ture de négo­ci­a­tions sur l’en­cadrement de leur droit à l’im­age, sujet sur lequel la direc­tion a assuré se pencher en ce moment.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés