Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Syrie : le silence pesant des médias français
Syrie : le silence pesant des médias français

26 avril 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Syrie : le silence pesant des médias français

Syrie : le silence pesant des médias français

Syrie : le silence pesant des médias français

Alors que les soupçons d’une nouvelle attaque chimique en Syrie de la part du gouvernement de Bachar El Assad redoublent dans les médias français, le 9 avril 2014 les médias italiens ont relayé assez largement (voir aussi sur repubblica.it) les conclusions de Seymour M. Hersh, la « star » du journalisme d’investigation américain, initialement publiées dans la London Review of Books.

Ces dernières vont totale­ment à l’encontre des pre­mières sup­po­si­tions occi­den­tales con­cer­nant le mas­sacre de la Ghou­ta, le 21 aout 2013, attribué alors aux forces gou­verne­men­tales syri­ennes. L’article de Sey­mour M. Hersh, citant des sources améri­caines et bri­tan­niques, donne de nom­breux élé­ments lais­sant à penser à une prob­a­ble impli­ca­tion de la Turquie dans ce mas­sacre. Le Cor­riere del­la Sera fait men­tion des con­clu­sions du pres­tigieux jour­nal­iste dans un arti­cle du 12 avril.

Cette cou­ver­ture médi­a­tique ital­i­enne des affir­ma­tions de Hersh est à com­par­er au traite­ment de l’actualité syri­enne en France. L’information, pour­tant cru­ciale et émanant d’un jour­nal­iste inter­na­tionale­ment recon­nu, n’a en effet pas été relayée par les médias, à l’exception de quelques revues spé­cial­isées ou con­fi­den­tielles. Ain­si, le site Ago­ravox en a fait men­tion dans un arti­cle pub­lié sur son site le 10 avril. Le Grand soir, c’est fendu d’une tra­duc­tion de l’article, tout comme Afrique-Asie.

Quelques grands jour­naux français avaient précédem­ment relayé les con­clu­sions d’une pre­mière enquête de Hersh fin 2013, accu­sant l’administration Oba­ma d’avoir manip­ulé les infor­ma­tions con­cer­nant l’attaque chim­ique du 21 août dans le but de jus­ti­fi­er des frappes mil­i­taires con­tre le régime Assad. Ain­si Le Monde avait titré « L’enquête à charge con­tre la Syrie ». Libéra­tion avait égale­ment fait allu­sion à l’enquête de Hersh mais l’avait con­tred­ite en relayant les pro­pos du porte-parole de l’ODNI, Shawn Turn­er. L’Express se mon­trait lui aus­si dubi­tatif, tout comme France 24 ; alors que Mar­i­anne était quant à lui beau­coup plus affir­matif, ten­ant pour acquis que les dji­hadistes pos­sé­daient eux aus­si un stock de gaz sarin, en dépit de l’affirmation de l’administration améri­caine. Mais aujourd’hui, il n’existe aucun grand quo­ti­di­en français pour com­menter les nou­velles inves­ti­ga­tions de Hersh ! L’article de Mar­i­anne cité précédem­ment finis­sait sur un para­graphe annon­ci­a­teur : « Tous les médias améri­cains, tétanisés par ces accu­sa­tions, se bouchent le nez. Rap­pelons qu’ils s’étaient tous alignés sur les men­songes bushistes à la veille de l’intervention en Irak. Sey­mour Hersh était seul alors. Comme aujourd’hui ». Et d’autant plus seul que même Mar­i­anne désor­mais ne relaie plus ses travaux…

Crédit pho­to : fane­ga via Flickr (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.