Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand les médias ne paient pas leurs chroniqueurs

13 novembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand les médias ne paient pas leurs chroniqueurs

Quand les médias ne paient pas leurs chroniqueurs

Les mauvais chiffres de vente de la presse papier, dont nous nous sommes faits l’écho il y a quelques jours, doivent-ils être aggravés, et le déficit de rentabilité par conséquent alourdi, du fait que les principaux journaux, dans leur version en ligne, font désormais appel à une famille de chroniqueurs non payés ?

Une chose est cer­taine, ces arti­cles con­tribuent à entretenir la régie pub­lic­i­taire des titres, tout en ne récla­mant aucun paiement. Ou plutôt, tout en n’ob­tenant aucun paiement, car cer­tains le récla­ment avec une insis­tance qui a ten­dance à croître. La gra­tu­ité d’une chronique, si elle se conçoit dans le cas d’un pro­fesseur d’U­ni­ver­sité ou d’un juriste amené à com­menter ponctuelle­ment l’ac­tu­al­ité, se jus­ti­fie beau­coup moins quand il s’ag­it d’un écrivain ou d’un jour­nal­iste qui « pond » trois arti­cles par semaine, sou­vent à la requête du jour­nal, et dont la fidél­ité du lec­torat dépend finale­ment plus ou moins.

Où en seraient les résul­tats réels sans cette main d’œu­vre non rétribuée ? Les com­men­taires amers de L’Obs au sujet du suc­cès du Figaro en ligne (l’heb­do­madaire citait récem­ment des chiffres flat­teurs) ont per­mis de met­tre en lumière le rap­port de plus en plus embar­ras­sant entre d’un côté les 180 000 clics uniques pour cer­tains arti­cles et l’ab­sence du moin­dre paiement de l’autre. Qu’il s’agisse du déten­teur du record de clics de l’an­née l’écrivain Chris­t­ian Com­baz, (lequel pré­tend avoir été écarté du jour­nal pour « pop­ulisme rédac­tion­nel »), ou du dessi­na­teur Olivi­er Méné­gol, qui col­la­bore au figaro.fr depuis qua­tre ans et dont les dessins sont régulière­ment repris dans l’émis­sion de Ruquier, aucun des inter­venants les plus assidus, les plus lus, et par con­séquent les plus utiles au jour­nal pour « faire ren­tr­er de la pub » n’est payé. Le risque à terme est que les con­tribu­teurs réguliers se recru­tent unique­ment par­mi ceux qui « n’ont pas besoin de cela pour vivre », et qui n’ont donc pas une vision très en phase avec le lec­torat, lequel fini­ra par dimin­uer aus­si sur la ver­sion en ligne.

Crédit pho­to : Photographee.eu / Shutterstock.com

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.