Accueil | Actualités | Médias | Quand les Femen sont soutenues par les médias…
Pub­lié le 5 mars 2013 | Éti­quettes : , ,

Quand les Femen sont soutenues par les médias…

Mercredi 6 mars, Charlie Hebdo sort un numéro spécial Femen qui propose (« en exclusivité en France ») le manifeste Femen, 4 pages rédigées par les Femen (Femen Hebdo), un entretien avec Inna Shevchenko, la fondatrice du groupuscule exilée en France, mais aussi un article de Jean-Yves Camus intitulé : « La France en retard sur la parité par rapport à l’Afrique » et un autre de Zineb, une « sociologue des religions franco-marocaine » dénonçant « l’escroquerie du féminisme islamique ».

« Un numéro étendard à brandir dans les réunions de familles, au bureau ou dans la rue, habillé ou seins nus, pour comprendre l’esprit Femen et emmerder les machos ! » promet Charlie Hebdo qui ne révèle pas qui finance le mouvement.

Mardi soir à 22h45, France 2 diffuse un documentaire orienté et complaisant (« militant ») sur les Femen réalisé par Caroline Fourest et Nadia El Fani, intitulé « Nos seins, nos armes ». L'organisation catholique traditionnaliste Civitas, qui diffuse sur son blog une photo du P-DG de France Télévisions aux côtés d'Inna Shevchenko et de Caroline Fourest, appelle à faire pression sur la chaîne publique pour qu'elle renonce à le diffuser.

Tout ceci pose la question des relations entre les Femen et certains médias. Le 24 février dernier, quand elles ont tenté de sauter sur Silvio Berlusconi, les Femen ont pu approcher il Cavaliere... grâce à des cartes de journaliste Associated Press. L'OJIM a contacté le bureau italien d'AP qui a affirmé que les cartes étaient des fausses. L'AP n'envisagerait aucune action contre le groupe.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This