Accueil | Actualités | Médias | Quand les Femen sont soutenues par les médias…
Pub­lié le 5 mars 2013 | Éti­quettes : , ,

Quand les Femen sont soutenues par les médias…

Mercredi 6 mars, Charlie Hebdo sort un numéro spécial Femen qui propose (« en exclusivité en France ») le manifeste Femen, 4 pages rédigées par les Femen (Femen Hebdo), un entretien avec Inna Shevchenko, la fondatrice du groupuscule exilée en France, mais aussi un article de Jean-Yves Camus intitulé : « La France en retard sur la parité par rapport à l’Afrique » et un autre de Zineb, une « sociologue des religions franco-marocaine » dénonçant « l’escroquerie du féminisme islamique ».

« Un numéro étendard à brandir dans les réunions de familles, au bureau ou dans la rue, habillé ou seins nus, pour comprendre l’esprit Femen et emmerder les machos ! » promet Charlie Hebdo qui ne révèle pas qui finance le mouvement.

Mardi soir à 22h45, France 2 diffuse un documentaire orienté et complaisant (« militant ») sur les Femen réalisé par Caroline Fourest et Nadia El Fani, intitulé « Nos seins, nos armes ». L'organisation catholique traditionnaliste Civitas, qui diffuse sur son blog une photo du P-DG de France Télévisions aux côtés d'Inna Shevchenko et de Caroline Fourest, appelle à faire pression sur la chaîne publique pour qu'elle renonce à le diffuser.

Tout ceci pose la question des relations entre les Femen et certains médias. Le 24 février dernier, quand elles ont tenté de sauter sur Silvio Berlusconi, les Femen ont pu approcher il Cavaliere... grâce à des cartes de journaliste Associated Press. L'OJIM a contacté le bureau italien d'AP qui a affirmé que les cartes étaient des fausses. L'AP n'envisagerait aucune action contre le groupe.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This