Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Maire de Puteaux a‑t-elle un problème avec la presse ?

28 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Maire de Puteaux a‑t-elle un problème avec la presse ?

Le Maire de Puteaux a‑t-elle un problème avec la presse ?

28 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire UMP de Puteaux, a‑t-elle un problème avec la presse ? C’est ce que croit l’un de ses principaux opposants, Christophe Grébert, du Modem.

L’élu démoc­rate fait en effet état, lun­di dernier sur son blog, d’une étrange affaire : la mairie aurait usé de son droit de préemp­tion pour racheter un tabac-presse situé dans le haut de la ville. Jusqu’ici, rien de sur­prenant. Sauf que le but de Joëlle Cec­ca­l­di-Ray­naud, par ailleurs prési­dente de l’EPADESA (anci­en­nement EPAD), ne serait pas de péren­nis­er ce com­merce… mais de le fer­mer. Le pro­prié­taire, qui avait déjà un repre­neur et avait signé un con­trat avec ce dernier, a donc vu ses pro­jets s’effondrer au tout dernier jour de la péri­ode légale de préemp­tion (2 mois). Il doit ain­si reven­dre son tabac-presse à la mairie pour un prix net­te­ment inférieur.

« La mairie invoque la “sauve­g­arde de la diver­sité du com­merce”. Mais le marc­hand de jour­naux avait ven­du … à un autre marc­hand de jour­naux ! Le motif est donc faux », s’est indigné Christophe Grébert sur son blog. Selon lui, la mairie « dis­posera donc fin juil­let d’un local ven­du avec le con­trat d’un employé qu’elle devra pay­er… à ne rien faire. Le com­merce restera fer­mé… au min­i­mum durant de longs mois, même si un repre­neur était finale­ment trou­vé. » Il pour­suit : « C’est une cat­a­stro­phe pour le com­merce du quarti­er déjà un péril et pour les habi­tants qui devront aller à La Défense pour aller acheter leurs jour­naux, leur tabac et leur loto. »

Et ce dernier de rap­pel­er qu’en 2011, madame le maire avait fait racheter tous les exem­plaires du Canard Enchaîné de la ville pour éviter que les habi­tants ne puis­sent lire un arti­cle l’accusant d’avoir un compte caché au Lux­em­bourg. Elle avait égale­ment fait stop­per l’abonnement de la bib­lio­thèque munic­i­pale con­cer­nant plusieurs jour­naux classés à gauche.

« De là à penser que Joëlle Cec­ca­l­di n’aime pas la presse… Le résul­tat est là : il n’y a plus un seul marc­hand de jour­naux sur la moitié haute de la ville », con­clut l’élu Modem.

Voir aussi : Censure à la médiathèque de Puteaux ?

Crédit pho­to : Sanao via Wiki­me­dia (cc)

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés