Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Maire de Puteaux a‑t-elle un problème avec la presse ?
Publié le 

28 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Maire de Puteaux a‑t-elle un problème avec la presse ?

Le Maire de Puteaux a‑t-elle un problème avec la presse ?

Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire UMP de Puteaux, a‑t-elle un problème avec la presse ? C’est ce que croit l’un de ses principaux opposants, Christophe Grébert, du Modem.

L’élu démoc­rate fait en effet état, lun­di dernier sur son blog, d’une étrange affaire : la mairie aurait usé de son droit de préemp­tion pour racheter un tabac-presse situé dans le haut de la ville. Jusqu’ici, rien de sur­prenant. Sauf que le but de Joëlle Cec­ca­l­di-Ray­naud, par ailleurs prési­dente de l’EPADESA (anci­en­nement EPAD), ne serait pas de péren­nis­er ce com­merce… mais de le fer­mer. Le pro­prié­taire, qui avait déjà un repre­neur et avait signé un con­trat avec ce dernier, a donc vu ses pro­jets s’effondrer au tout dernier jour de la péri­ode légale de préemp­tion (2 mois). Il doit ain­si reven­dre son tabac-presse à la mairie pour un prix net­te­ment inférieur.

« La mairie invoque la “sauve­g­arde de la diver­sité du com­merce”. Mais le marc­hand de jour­naux avait ven­du … à un autre marc­hand de jour­naux ! Le motif est donc faux », s’est indigné Christophe Grébert sur son blog. Selon lui, la mairie « dis­posera donc fin juil­let d’un local ven­du avec le con­trat d’un employé qu’elle devra pay­er… à ne rien faire. Le com­merce restera fer­mé… au min­i­mum durant de longs mois, même si un repre­neur était finale­ment trou­vé. » Il pour­suit : « C’est une cat­a­stro­phe pour le com­merce du quarti­er déjà un péril et pour les habi­tants qui devront aller à La Défense pour aller acheter leurs jour­naux, leur tabac et leur loto. »

Et ce dernier de rap­pel­er qu’en 2011, madame le maire avait fait racheter tous les exem­plaires du Canard Enchaîné de la ville pour éviter que les habi­tants ne puis­sent lire un arti­cle l’accusant d’avoir un compte caché au Lux­em­bourg. Elle avait égale­ment fait stop­per l’abonnement de la bib­lio­thèque munic­i­pale con­cer­nant plusieurs jour­naux classés à gauche.

« De là à penser que Joëlle Cec­ca­l­di n’aime pas la presse… Le résul­tat est là : il n’y a plus un seul marc­hand de jour­naux sur la moitié haute de la ville », con­clut l’élu Modem.

Voir aussi : Censure à la médiathèque de Puteaux ?

Crédit pho­to : Sanao via Wiki­me­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision