Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Public Sénat regardée « par 10 ou 15 personnes » selon Marion Le Pen
Public Sénat regardée « par 10 ou 15 personnes » selon Marion Le Pen

5 février 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Public Sénat regardée « par 10 ou 15 personnes » selon Marion Le Pen

Public Sénat regardée « par 10 ou 15 personnes » selon Marion Le Pen

Public Sénat regardée « par 10 ou 15 personnes » selon Marion Le Pen

Interrogée mardi matin par Jean-Jacques Bourdin sur son altercation avec Gilles Leclerc, patron de Public Sénat, Marion Maréchal-Le Pen est revenue sur la légitimité du personnage.

Lors de la remise du prix de l’« élu local de l’an­née » à Steeve Briois par le Trom­binoscope, le patron de la chaîne par­lemen­taire s’é­tait mon­tré très pru­dent dans ses déc­la­ra­tions, trop pru­dent aux yeux des élus FN présents ce jour-là. Après la céré­monie, la jeune député du Vau­cluse était aller voir M. Leclerc pour lui sig­ni­fi­er : « Mais on va vous avoir ! Mais quand ça va arriv­er ça va vrai­ment vous faire mal ! »

Des images cap­turées par Canal+ et qui avaient fait le tour du web. Devant la polémique, Mar­i­on Le Pen a exprimé ses regrets sur BFMTV, sans omet­tre de gliss­er un petit tacle à Pub­lic Sénat. « C’est impor­tant que dans une société où l’on s’indigne de tout en per­ma­nence on ne s’indigne pas de l’essen­tiel », a‑t-elle com­men­té avant de pour­suiv­re : « Parce que ce qui aurait dû indign­er les jour­nal­istes sur ce sujet-là (…) c’est quand même que Gilles Leclerc qui est patron d’une chaîne publique, Pub­lic Sénat, payée par nos impôts et regardée par 10 per­son­nes, peut-être 15, qui se per­met de traiter de la sorte (Steeve Briois). »

Dans un com­mu­niqué, Gilles Leclerc a rap­pelé que la chaîne par­lemen­taire était regardée par « 23,6 mil­lions de téléspec­ta­teurs », assur­ant qu’il ne souhaitait pas polémi­quer davantage.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Arthur Dreyfuss

PORTRAIT — Le ben­jamin de l’état-major de Patrick Drahi n’en finit pas de mon­ter dans la hiérar­chie d’Altice.

Cyril Hanouna

PORTRAIT — Incar­na­tion de la « télé-poubelle », Cyril Hanouna truste les suc­cès et les places dans le Paysage Audio­vi­suel Français (PAF) en tant que pro­duc­teur, ani­ma­teur sur D8 avec « Touche pas à mon poste » et de radio à Europe 1 ou acteur de cinéma.

Christian Terras

PORTRAIT — C’est un homme qui appa­rait régulière­ment dans les médias quand il s’agit de faire le procès de l’Église catholique. Présen­té comme « théolo­gien », ou comme un « grand spé­cial­iste du catholi­cisme », il est con­sid­éré comme un inter­locu­teur val­able et objectif.

Mélissa Theuriau

PORTRAIT. Incar­na­tion vivante de la mix­ité heureuse et bour­geoise, cette grande prêtresse de la tolérance offi­cie depuis l’île-Saint-Louis, loin des car­cass­es de voitures brûlées et des vapeurs de haschich.

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).