Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Manif pour tous : une association LGBT met en garde les journalistes
Publié le 

1 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Manif pour tous : une association LGBT met en garde les journalistes

Manif pour tous : une association LGBT met en garde les journalistes

L’Association des journalistes LGBT (Lesbiennes, gay, bi, trans), trouvant que la vie politique n’était pas assez noyautée par les lobbies des minorités, a décidé de noyauter à son tour les médias.

Manif pour tous : une association LGBT met en garde les journalistes

Cliquez pour télécharg­er

Ain­si l’AJL, dont la portée et la légitim­ité sont incon­nues, « appelle ses con­sœurs et ses con­frères à la plus grande rigueur pro­fes­sion­nelle » con­cer­nant le retour de la Manif pour tous, ce 2 févri­er 2014. Elle con­seille de ne pas repro­duire les « erreurs » du passé, comme par exem­ple don­ner la parole à des gens comme Frigide Bar­jot ou encore des adhérents de Civ­i­tas, des per­son­nes « prô­nant claire­ment que tous les êtres humains ne se valent pas (sic) ». Pour la lib­erté d’expression, il fau­dra repass­er.

« Faire son tra­vail de jour­nal­iste, c’est ren­dre compte des phénomènes poli­tiques et socié­taux, quels qu’ils soient, mais c’est aus­si déjouer les pièges de la com­mu­ni­ca­tion, remet­tre les événe­ments en per­spec­tive, ne pas trans­former son jour­nal en tri­bune libre », écrit l’association dans un com­mu­niqué. À l’occasion du retour de la Manif pour tous, celle-ci appelle donc les jour­nal­istes à « faire atten­tion au vocab­u­laire util­isé », « enquêter sur le fond du sujet » et « inter­roger les liens entre la Manif pour tous et le mou­ve­ment Jour de colère ».

L’AJL estime que « la sur­mé­di­ati­sa­tion des opposant-e‑s au mariage pour tous a fait de nom­breux dégâts, encore per­cep­ti­bles aujourd’hui : banal­i­sa­tion de la parole anti-gay, recrude­s­cence des sig­nale­ments d’actes homo­phobes, les­bo­phobes et trans­pho­bes auprès des asso­ci­a­tions ». Elle con­clut : « Ne retombons pas dans le piège. Faisons notre méti­er avec dis­cerne­ment. Ne le feri­ons-nous pas s’il s’agissait de mou­vances prô­nant les dis­crim­i­na­tions entre Noirs et Blancs (sic bis)? Le devoir d’information ne doit pas se lim­iter à ten­dre son micro. »

Mais alors, à quoi le « devoir d’information » doit-il se lim­iter ? Ceux qui savent lire entre les lignes l’auront com­pris…

Crédit pho­to : cbr37 via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision