Accueil | Actualités | Médias | L’Express et le buzz négatif
Pub­lié le 22 novembre 2012 | Éti­quettes : ,

L’Express et le buzz négatif

L’objectif était clair : provoquer un « buzz négatif » autour de la une de son magazine. En titrant sur « Le vrai coût de l’immigration » (L’Express, 14 novembre 2012) avec, en illustration, une femme voilée devant une caisse d’allocations familiales, Christophe Barbier s’est attiré les foudres de sa rédaction. À l’occasion d’une Assemblée Générale organisée jeudi dernier par la Société Des Journalistes de l’hebdomadaire, ce dernier a dû expliquer son geste et ses motivations.

« Dans l’esprit des Français, c’est une immigration venue de la Méditerranée qui pose problème » a estimé le patron de la rédaction. Et ce dernier de poursuivre : « La société se droitise. L'Express ne peut pas se déconnecter de ce lectorat. La une cible les tripes. C'est à l'intérieur qu'on s'adresse aux cerveaux ». Car le contenu du dossier est bien à l’opposé de ce que le titre laisserait entendre. Un « buzz négatif » avoue Christophe Barbier qui reconnaît même se lancer dans « une course à l’échalote » avec les hebdomadaires concurrents. « On ne peut plus se permettre des couv' tièdes » renchérit-il.

Peu satisfaits de ces explications, les journalistes de L’Express sont repartis aussi perplexes qu’ils étaient arrivés.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

0% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 0€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux