Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le préfet d’Ille-et-Vilaine interpelle l’hebdomadaire Paysan Breton
Publié le 

10 novembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le préfet d’Ille-et-Vilaine interpelle l’hebdomadaire Paysan Breton

Le préfet d’Ille-et-Vilaine interpelle l’hebdomadaire Paysan Breton

Le préfet d’Ille-et-Vilaine estime que l’hebdomadaire Paysan Breton a publié un dessin « incitant clairement à la violence ».

Ven­dre­di dernier, le jour­nal pro­po­sait un dessin représen­tant un con­trôleur européen ensanglan­té, gisant à terre, une pioche plan­tée dans le crâne et une autre dans le dos, criblé de flèch­es, d’outils et d’une seringue. Face à ce cadavre, deux gen­darmes en train d’ex­pli­quer à un agricul­teur : « Non, Jan-Maï, que t’aies pété les plombs devant un con­trôleur de Brux­elles, je com­prends, et les tri­bunaux seront com­préhen­sifs et indul­gents… par con­tre : les armes ne sont plus aux normes européennes et ça, ça craint! »

Dans un cour­ri­er envoyé ce mer­cre­di au directeur de Paysan Bre­ton, le préfet d’Ille-et-Vilaine Patrick Str­zo­da estime que le dessin, « diffam­a­toire » envers les gen­darmes, « incite claire­ment à la vio­lence con­tre les fonc­tion­naires », dans un con­texte où « les con­trôleurs subis­sent de plus en plus d’a­gres­sions dans le cadre de leurs fonc­tions, alors que leurs mis­sions con­sis­tent à faire respecter une régle­men­ta­tion d’in­térêt général ».

Pour M. Str­zo­da, le dessin « exac­erbe les ten­sions (…) et légitime des actes de vio­lence isolés que l’écras­ante majorité de la pro­fes­sion agri­cole réprou­ve ». La pré­fec­ture a rap­pelé que, en Ille-et-Vilaine, deux inspecteurs ont été agressés ver­bale­ment et un troisième physique­ment lors de con­trôles dans des exploita­tions.

Le préfet a en con­séquence demandé au directeur de pub­li­ca­tion de pré­cis­er com­ment il entendait « répar­er cette grave erreur de juge­ment », se réser­vant le droit « de don­ner toutes autres suites utiles à cet arti­cle inad­mis­si­ble ».

Mer­cre­di, les agricul­teurs en colère ont man­i­festé dans tout le pays leur ras-le-bol des con­trôles et des régle­men­ta­tions venus tout droit de Brux­elles. Pas sûr donc que la pro­fes­sion partage la posi­tion du préfet qui tente ici de par­ler en son nom…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision