Accueil | Actualités | Médias | Le photographe Pierre Gleizes récompensé par l’APPPF
Pub­lié le 27 mars 2013 | Éti­quettes : , ,

Le photographe Pierre Gleizes récompensé par l’APPPF

Le photographe Pierre Gleizes, membre de l’association PAJ (Photographes, Auteurs, Journalistes), vient de recevoir de premier prix du concours organisé par l’APPPF.

Cette belle photographie (voir image) représente « un fou de Bassan emmêlé dans un morceau de filet de pêche. Image terrible qui montre ce qui se passe au large de toutes les côtes. Les océans sont couverts de débris résultant des activités humaines qui tuent la faune après de longues souffrances… », indique-t-il sur le site de PAJ.

Issue d’un reportage pour Greenpeace, organisation à laquelle il contribue activement depuis 1980, au large des côtes Mauritaniennes, sur la surpêche industrielle en mars 2012, cette prise a touché le jury de l’APPPF (Agence pour la Promotion de la Photographie Professionnelle), dirigée par un autre membre de PAJ, Pascal Quittemelle, qui édite la revue Profession Photographe.

PAJ « est une association de photographes, d’auteurs et de journalistes qui éprouvent (…) de plus en plus de difficultés à vivre de leur profession ». Elle entend « rencontrer les acteurs économiques et les décideurs politiques afin de les informer de la précarisation précipitée de (leur) profession susceptible d’entraîner sa disparition ».

Crédit photo : Pierre Gleizes (DR)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This