Accueil | Actualités | Médias | Le pape piégé par le Grand Rabbin de France
Pub­lié le 9 avril 2013 | Éti­quettes : , ,

Le pape piégé par le Grand Rabbin de France

Le grand Rabbin de France Gilles Bernheim publiait le 18 octobre 2012 une plaquette intitulée Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption, ce qu’on oublie souvent de dire, dont Le Figaro avait publié de larges extraits et qui avait conquis le public.

Le Pape Benoît XVI lui-même en avait lu un large extrait dans son discours annuel à la Curie romaine du 21 décembre 2012. C’était du reste la première fois qu’un pape citait si longuement un rabbin. Las, selon L’Express, tout comme ses Quarante méditations juives, ce texte aurait également été plagié par le rabbin, qui usurperait d’autre part son titre d’agrégé…

D’après l’universitaire Jean-Noël Darde, spécialiste du plagiat, Bernheim aurait cette fois-ci pillé un livre intitulé L’idéologie du Gender. Identité reçue ou choisie ? publié en mars 2012 par Joseph-Marie Verlinde (éditions Le Livre Ouvert). Il aurait notamment recopié, mot pour mot, une grande partie des pages 96 et 97.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux