Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le meilleur de l’Ojim en 2013 (2)

24 décembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le meilleur de l’Ojim en 2013 (2)

Le meilleur de l’Ojim en 2013 (2)

Pen­dant les fêtes, l’Ojim vous pro­pose tous les jours de revivre les grands moments de l’année 2013 du point de vue de la cri­tique des médias. Affaire Méric, affaire Léonar­da, affaire du « tireur fou » de Libé, dossier sur les roms de Valeurs actuelles, Mar­seille vue par les médias, con­nivence des jour­nal­istes et des poli­tiques… C’est toute l’actualité médi­a­tique de 2013 qui est analysée et mise en per­spec­tive par l’Ojim. N’oubliez pas que l’Ojim est un site 100% indépen­dant qui ne vit que de vos dons. Aidez-nous à rem­plir notre rôle d’Observatoire des médias, et à exercer libre­ment notre cri­tique du sys­tème médi­a­tique. Tout don nous sera utile.





Mardi 24 décembre : La « Manif pour tous » a marqué le printemps 2013. Pour la plupart des médias, on était dans les années trente !

Du mépris à la matraque – Les médias dominants et la manif pour tous

Après le phénomène inédit de la « Manif pour tous », retour sur son traitement médiatique, ou comment les médias bien-pensants sont passés du mépris à la matraque.

Il y a les bonnes man­i­fs et les mau­vais­es man­i­fs. Celles que les médias exal­tent, celles que les médias con­damnent. La « Manif pour tous » appar­tient bien sûr à la sec­onde caté­gorie. Dès le début du mou­ve­ment, celui-ci a été glob­ale­ment traité avec le plus par­fait dédain par les médias offi­ciels. Une poignée de vieux réacs allaient râler con­tre une nou­velle vic­toire du Pro­grès en marche. La Loi passerait, le meilleur des mon­des aurait une pierre de plus à son édi­fice et les ron­chons s’habitueraient, comme ils se sont partout habitués. À quoi bon épi­loguer davan­tage ? Voilà, en somme, quel était le par­ti pris. Pour­tant, on aurait pu aisé­ment objecter que les ques­tions soulevées par les man­i­fes­tants anti-« Mariage pour tous » méri­taient davan­tage qu’un tel revers de main, qu’elles touchaient à des choses essen­tielles et par­ti­c­ulière­ment actuelles : la bioéthique, la fil­i­a­tion, la struc­ture d’une civil­i­sa­tion, les muta­tions de la famille mononu­cléaire occi­den­tale, la dif­férence sex­uelle comme fonde­ment anthro­pologique, etc. Quelle que soit sa pro­pre posi­tion sur la ques­tion, il aurait pu paraître impor­tant de creuser un peu le dossier, de faire débat­tre des psy­chi­a­tres (plus de la moitié sont opposés à la loi), d’interroger des his­to­riens, d’entendre les raisons des autorités religieuses (puisque toutes les con­fes­sions sont con­tre) et de deman­der aux par­ti­sans d’étayer un rien leurs argu­ments, au-delà d’une vision dog­ma­tique et tau­tologique du « Pro­grès » (« Le Pro­grès, c’est nous, donc nous suiv­re, c’est le Pro­grès. »), ou d’un sen­ti­men­tal­isme aus­si flou que péremp­toire (« L’amour, c’est bien, donc tout ce qui est fait par amour est bien. » — ce que démon­trent évidem­ment toutes les tragédies et romans jamais écrits en ce bas monde…) Mais non. Ques­tion­ner cette réforme, et sim­ple­ment la ques­tion­ner, parais­sait déjà sus­pect, et l’on pen­sait régler le prob­lème, à France Inter et ailleurs, en employ­ant ses comiques à faire du « réac-bash­ing ».

Lire la suite

Crédit pho­to : ANFAD via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision