Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Le groupe EBRA s’apprête à standardiser l’actualité régionale

27 juin 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le groupe EBRA s’apprête à standardiser l’actualité régionale

Le groupe EBRA s’apprête à standardiser l’actualité régionale

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que la presse nationale répète à peu près les mêmes infos diffusées par l’AFP et que les pages nationales des quotidiens régionaux sont du même tonneau, le groupe EBRA qui dépend du Crédit Mutuel et comprend des titres couvrant la Lorraine au Dauphiné via l’Alsace et la Bourgogne, s’apprête à aller encore plus loin dans la standardisation des contenus.

Il y avait déjà le BIG – Bureau d’In­for­ma­tions Générales – une struc­ture sans exis­tence juridique dont le but était, comme le laisse sup­pos­er son nom, de con­coc­ter des infor­ma­tions générales pour l’ensem­ble des 7 quo­ti­di­ens du groupe. Le groupe EBRA trans­forme l’es­sai en réac­ti­vant l’A­GIR – Agence Générale des Infor­ma­tions Régionales, qui jusque là regroupait les pigistes du navire ami­ral, le jour­nal lyon­nais Le Pro­grès. Une quin­zaine de jour­nal­istes issus du BIG y seront regroupés sous le statut de salarié d’agence de presse, moins avan­tageux que ceux de la presse quo­ti­di­enne régionale dont ils sont issus ; une dizaine d’autres seront aus­si recrutés à moin­dres coûts.

L’AGIR fourni­ra bien sûr des arti­cles, mais aus­si un flux d’in­for­ma­tions en con­tinu aux dif­férents titres du groupe, y com­pris sur les thé­ma­tiques sportives. Surtout, l’a­gence de presse prévoit de ven­dre des con­tenus sur divers thèmes à l’ex­térieur du groupe. Selon Presse­News, des con­tacts informels ont d’ores et déjà été pris avec Nice-Matin et La Provence. Ces deux jour­naux dans des sit­u­a­tions dif­fi­ciles vien­nent en effet de réduire dras­tique­ment leurs effec­tifs et man­quent ain­si tout sim­ple­ment de rédacteurs…