L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le CSA veut la fin de la liberté sur Internet

1 novembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Sur le net | Le CSA veut la fin de la liberté sur Internet

Le CSA veut la fin de la liberté sur Internet

1 novembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute

Les Français con­nais­sent plus ou moins le nom du CSA (Con­seil Supérieur de l’Audiovisuel) mais ils ignorent que ce dernier doit dis­paraître pour fusion­ner avec l’Arcep (Autorité de régu­la­tion élec­tron­ique et des postes, mais si ça existe, d’ailleurs vous allez en enten­dre par­ler). Sauf que le CSA défend sa peau en voulant celle de la lib­erté sur inter­net. Explications.

Le CSA a tou­jours été cha­griné de la grande lib­erté rég­nant sur inter­net. La règle au moins implicite – et sou­vent explicite – du web 2.0, c’est la lib­erté sur la forme et le fond. Le CSA voué à la dis­pari­tion veut gen­ti­ment entrain­er avec lui la lib­erté d’expression sur la toile.

Reprenons les récentes déc­la­ra­tions du CSA. Il dégage deux objec­tifs de régu­la­tion des con­tenus sur Inter­net : « Le respect, par tous les con­tenus audio­vi­suels, des valeurs qui appar­ti­en­nent au socle de notre République, comme la déon­tolo­gie de l’in­for­ma­tion et des pro­grammes, la lutte con­tre le racisme et l’an­tisémitisme, la pro­tec­tion de l’en­fance, ou encore la pro­mo­tion de la cul­ture française ». La pro­tec­tion de l’enfance a bon dos… Et sur le sujet de la « lex Google » : « La péren­nité du finance­ment de la créa­tion, grâce à l’application d’un principe à
généralis­er, suiv­ant lequel tout ser­vice tirant un revenu de l’exploitation de con­tenus
audio­vi­suels pro­fes­sion­nels doit par­ticiper à leur finance­ment » (soit via le prélève­ment de tax­es, soit par des oblig­a­tions de co-finance­ment de pro­duc­tions, par exemple).

Suiv­ez mon regard : dans très peu de temps les « web télévi­sions » (accès à la télévi­sion sur votre téléviseur mais via Inter­net avec une prise eth­er­net) vont se mul­ti­pli­er. Et le CSA veut avoir mar­tinet en mains et trébuchet à la cein­ture pour châti­er les con­trevenants. Cir­culez, y’a rien à voir…

Source : Numérama.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés