Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le CSA gêné par une campagne contre l’avortement

4 août 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le CSA gêné par une campagne contre l’avortement

Le CSA gêné par une campagne contre l’avortement

Si en règle générale la promotion de la « diversité » ne lui pose aucun problème, le CSA a été interpellé par un clip de sensibilisation à la trisomie 21.

Inti­t­ulé Chère future maman, le mes­sage dif­fusé sur cer­taines chaînes a déjà été vu plus de 5 mil­lions de fois sur Youtube. Il s’adresse aux futures mères por­teuses de l’anom­alie chro­mo­somique et entend les ras­sur­er. « Chère future maman, n’aie pas peur, ton enfant pour­ra faire beau­coup de choses », nous dis­ent les inter­venants, eux-mêmes atteints du syn­drome de Down.

Mais cela n’a pas été du goût du CSA, qui a réa­gi après avoir reçu « des plaintes de téléspec­ta­teurs ». Dans un com­mu­niqué, les Sages sont inter­venus auprès de M6, D8 et Canal+ pour leur sig­ni­fi­er que ce clip « ne pou­vait être inséré au sein des écrans pub­lic­i­taires (…) puisqu’en s’adressant à une future mère, sa final­ité peut paraître ambiguë et ne pas sus­citer une adhé­sion spon­tanée et con­sen­suelle ». De plus, mal­heur suprême, « il était soutenu par les asso­ci­a­tions Coor­down, Les amis d’Éléonore et la fon­da­tion Jérôme-Leje­une, fon­da­tion dont la voca­tion est notam­ment la lutte con­tre l’avortement ».

Dans une tri­bune pub­liée sur le site du Figaro, Jean-Frédéric Pois­son, le prési­dent du Par­ti chré­tien-démoc­rate a estimé qu’« il est dif­fi­cile de trou­ver, de la part d’un organ­isme offi­ciel, cen­sé opér­er la régu­la­tion et main­tenir l’équili­bre, une réponse aus­si car­ré­ment à côté de la plaque, et aus­si faiblarde sur le plan juridique ». « L’homme mod­erne est gêné par toute forme de faib­lesse, et prend d’in­nom­brables pré­cau­tions pour qu’au­cune ne se retrou­ve sous ses yeux », a souligné le député des Yve­lines avant d’ac­cuser le CSA d’avoir réa­gi dans l’in­térêt de ses « amis au pou­voir ». Et ce dernier de rap­pel­er au Con­seil que, « si vous deviez rép­ri­man­der toutes les chaînes de télévi­sion et de radio au motif qu’elles ne devraient pas dif­fuser des émis­sions “qui ne sont pas sus­cep­ti­bles de provo­quer une adhé­sion spon­tanée”, je vous laisse imag­in­er les coupes claires qu’il faudrait opér­er dans toutes les grilles de pro­grammes ».

La Fon­da­tion Jérôme Leje­une a égale­ment réa­gi en esti­mant que le choix du CSA visait à « lim­iter la lib­erté d’ex­pres­sion » et en déclarant que cette déci­sion soulig­nait « l’aveuglement des pou­voirs publics en France, depuis longtemps pays leader de l’élimination des enfants tri­somiques avant leur nais­sance (96%) ».

Dans une mise au point, le gen­darme de l’au­dio­vi­suel explique qu’il « n’a nulle­ment enten­du gên­er » la dif­fu­sion du clip à la télévi­sion car il a « con­staté que ce mes­sage présente un point de vue posi­tif sur la vie des jeunes tri­somiques et encour­age la société à œuvr­er à leur inser­tion et à leur épanouisse­ment ». Pour autant, les Sages ont rap­pelé que « son inser­tion au sein d’écrans pub­lic­i­taires était inap­pro­priée » car « ce mes­sage était sus­cep­ti­ble de trou­bler en con­science des femmes qui, dans le respect de la loi, avaient fait des choix de vie per­son­nelle dif­férents »

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).