Accueil | Actualités | Médias | La une de Fluide Glacial sur le « péril jaune » agace la Chine
Pub­lié le 21 janvier 2015 | Éti­quettes : ,

La une de Fluide Glacial sur le « péril jaune » agace la Chine

Il n'y a pas que les Musulmans qui s'insurgent contre les caricatures des journaux français... les Chinois aussi !

Lundi 19 janvier, presque deux semaines après les attaques contre Charlie Hebdo, le journal de la presse officielle chinoise a dénoncé « l'indécence » de la couverture du dernier numéro du magazine satirique Fluide Glacial.

Celle-ci fait référence au « péril jaune » avec le sous-titre : « Et si c'était déjà trop tard ? » On y voit un Français conduire un pousse-pousse dans lequel se trouve un Chinois en train de séduire une jolie blonde. En arrière plan, la rue (de Paris) est remplie de restaurants asiatiques.

Un humour qui n'a pas du tout plu au magazine Global Times, proche du Parti communiste chinois, qui estime dans un éditorial que « la vogue de la liberté d'expression pourrait aggraver les conflits ». Pour le journal, « ce magazine cherche à attirer l'attention du monde entier, en suivant l'exemple de Charlie Hebdo ».

En plus haut lieu, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a dit avoir « pris note » du dessin publié par Fluide Glacial, appelant « tous les pays » a pratiqué le « respect mutuel ».

Yan Lindingre, rédacteur en chef de Fluide Glacial, s'est expliqué sur le « Plus » de L'Obs : « Tout cela était censé avoir lieu dans l'indifférence générale ou presque. S'il n'y avait pas eu le massacre de 'Charlie', tout le monde se moquerait de nos facéties. Mais voilà, il se trouve qu'une des BD dans ce numéro (et qui m'a été livrée il y a deux mois) raconte l'histoire de guerriers chinois qui déboulent au sein de la rédaction de 'Fluide Glacial' et mitraillent tout le monde à la Kalachnikov. Je tiens à être clair : c'est du pur hasard, on ne se serait pas permis ce mauvais goût. »

Au sujet des caricatures de Mahomet, le Global Times juge qu'il est « plus difficile pour les musulmans de changer leur foi que pour l'Europe d'ajuster sa conception de la liberté d'expression ». Et de conclure : « Si les Français considèrent qu'un tel ajustement serait pour eux déchoir, alors leur quête de liberté d'expression s'apparente à une religion. »

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

8% récolté
Nous avons récolté 155,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux