Accueil | Actualités | Médias | La « taupe » de Wikileaks écrira pour le Guardian depuis sa prison
Pub­lié le 16 février 2015 | Éti­quettes : ,

La « taupe » de Wikileaks écrira pour le Guardian depuis sa prison

Bradley Manning, la « taupe » de l'affaire Wikileaks, actuellement incarcéré aux États-Unis, va écrire bénévolement pour le Guardian.

Cet ancien agent du renseignement en Irak avait été reconnu coupable d'avoir transmis plus de 700 000 documents confidentiels au site Wikileaks, et condamné pour cela à 35 ans de prison. À son procès, celui qui souhaite désormais s'appeler « Chelsea » avait fait valoir ses problèmes d'identité sexuelle et réclamé un traitement hormonal.

Devant le refus du Pentagone, il avait déposé plainte, avec le soutien de nombreuses personnalités médiatiques. Depuis sa prison de Fort Leavenworth, il écrira désormais ses chroniques sur « la guerre, le genre, et la liberté de l'information » sans percevoir de rémunération.

Crédit photo : United States Army (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This