Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La nuit des nouveaux chiens de garde
Publié le 

22 novembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | La nuit des nouveaux chiens de garde

La nuit des nouveaux chiens de garde

Le documentaire de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, Les nouveaux chiens de garde, paraît en DVD le 4 décembre prochain.

À cette occa­sion, les auteurs du film organ­isent « La nuit des nou­veaux chiens de garde » le 28 novem­bre 2012, au cours de laque­lle « le prix de la Laisse d’or » sera décerné au « meilleur chien de garde de l’ordre médi­a­tique » et des extraits du film dif­fusés.

Sor­ti en salle en 2011, Les nou­veaux chiens de garde a été vu par plus de 210 000 spec­ta­teurs, ce qui le classe par­mi les doc­u­men­taires français les plus vus de ces dernières années.

Le film de 1h40 dresse un réquisi­toire cru­el et argu­men­té de la presse, de la télévi­sion et de la radio français­es où l’absence de plu­ral­isme, d’indépendance et d’objectivité ont trans­for­mé les jour­nal­istes, qui pré­ten­dent incar­n­er un improb­a­ble « con­tre-pou­voir », en pré­cisé­ment l’inverse : des « chiens de garde du pou­voir ».

Le titre du doc­u­men­taire est inspiré du livre de Paul Nizan, Les chiens de garde, paru en 1932, dans lequel l’écrivain com­mu­niste dénonçait écrivains et philosophes de son temps qui, sous cou­vert de neu­tral­ité poli­tique, s’érigeaient en gar­di­ens de l’ordre établi. « Aujourd’hui, les chiens de garde, ce sont les jour­nal­istes, édi­to­ri­al­istes et experts médi­a­tiques devenus évangélistes du marché et gar­di­ens de l’ordre social », avan­cent les auteurs.

La nuit des nou­veaux chiens de garde, 28 novem­bre 2012, de 18h à 22h à la Bourse du Tra­vail, salle Eugène Hénaff, 29 bld du Tem­ple, 75003 Paris. Plus d’information sur www.lesnouveauxchiensdegarde.com

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision