Accueil | Actualités | Médias | JPDC#7 Jusqu’à preuve du contraire [Tribune]
Pub­lié le 4 avril 2016 | Éti­quettes :

JPDC#7 Jusqu’à preuve du contraire [Tribune]

Après une absence de près de trois mois, revoici « Jusqu’à preuve du contraire », la chronique de Christopher Lannes qui continue à débusquer le mensonge médiatique pour mieux s’en moquer.

Pour ce huitième épisode, on commence par le formidable tweet du journaliste de Canal+, Guillaume Auda, tout fier d’avoir enfin trouvé la preuve définitive que le candidat à l’élection présidentielle américaine Donald Trump était un super-méchant : une photo de ses partisans en tenue de l’effroyable Ku Klux Klan !

Pour la suite, commencez tout doucement à faire jouer vos muscles zygomatiques… On passe ensuite au Télégramme qui, sans complexe, fait parler des militants de la cause des migrants comme si c’étaient des citoyens lambda, et évidemment sans prévenir ses lecteurs…

On s’arrête ensuite sur la sidérante et coûteuse campagne médiatique du gouvernement, « Tous unis contre la haine ». L’histoire est taquine, la campagne a débuté à la veille des attentats de Bruxelles, autrement dit à la veille de l’explosion de la seule haine qui ne figurait pas dans ces spots de prévention gouvernementaux ! Le clip aurait pourtant été facile à faire : trois islamistes en train de tirer à la kalachnikov sur des innocents attablés à une terrasse tandis qu’en off était récité le prêche d’un imam. On avait même le slogan : « l’islamisme, ça commence par des mots, ça finit par des massacres ». Mais le gouvernement a préféré nous montrer des bons vieux skins du monde de papa agressant des pauvres musulmans sans défense... De toute façon, vous apprendrez dans Jusqu’à Preuve du Contraire que ce racisme contre les Blancs ne peut en aucun cas être comparé aux autres… Et là, c’est marrant, on rigole moins !

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This