Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Journalistes tués en direct : le tueur a agi par vengeance professionnelle

27 août 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Journalistes tués en direct : le tueur a agi par vengeance professionnelle

Journalistes tués en direct : le tueur a agi par vengeance professionnelle

Mercredi 26 août en Virginie, un homme abattait froidement deux journalistes de la chaîne locale WDBJ17 alors qu’ils interrogeaient en direct la directrice de la chambre régionale de commerce de la ville.

L’homme, qui se fai­sait appel­er Bryce Williams, a aus­sitôt revendiqué l’acte sur les réseaux soci­aux, allant jusqu’à pub­li­er une vidéo du dou­ble meurtre filmée par ses soins. Il a ensuite été pour­chas­sé par la police et, après avoir ten­té de se sui­cider, a suc­com­bé à ses blessures.

Selon les dernières infor­ma­tions, il s’ag­it en réal­ité d’un ancien employé de la chaîne, 27 ans, dont le vrai nom est Vester Lee Flana­gan (pho­to). Il aurait agi par jalousie et vengeance pro­fes­sion­nelle après avoir été ren­voyé par WDBJ17 il y a quelques mois. L’homme se dis­ait vic­time de moqueries racistes et homo­phobes et était sujet à de nom­breuses colères.

Dans un fax de 23 pages envoyé à la chaîne ABC en guise de tes­ta­ment, il con­fie avoir eu envie de pass­er à l’acte après la tuerie de Charleston, le 18 juin dernier, où un fana­tique avait tué plusieurs fidèles noirs, ajoutant qu’il place son acte dans une « guerre entre les races ». « Je suis une poudrière humaine depuis un bon moment », écrit-il.

« Vester était un homme mal­heureux. Nous l’employions en tant que reporter et il avait du tal­ent et de l’expérience. Il a rapi­de­ment gag­né la répu­ta­tion de per­son­ne avec laque­lle il était dif­fi­cile de tra­vailler. Il était en quelque sorte à l’affût de ce que les gens dis­aient et qui pour­raient l’offenser. Au final, après de nom­breux inci­dents colériques, nous l’avons ren­voyé. Il ne l’a pas bien pris. Nous avons dû appel­er la police pour l’escorter dehors », a expliqué le directeur de WDBJ17.

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.