Accueil | Actualités | Médias | Journalistes tués en direct : le tueur a agi par vengeance professionnelle
Pub­lié le 27 août 2015 | Éti­quettes :

Journalistes tués en direct : le tueur a agi par vengeance professionnelle

Mercredi 26 août en Virginie, un homme abattait froidement deux journalistes de la chaîne locale WDBJ17 alors qu'ils interrogeaient en direct la directrice de la chambre régionale de commerce de la ville.

L'homme, qui se faisait appeler Bryce Williams, a aussitôt revendiqué l'acte sur les réseaux sociaux, allant jusqu'à publier une vidéo du double meurtre filmée par ses soins. Il a ensuite été pourchassé par la police et, après avoir tenté de se suicider, a succombé à ses blessures.

Selon les dernières informations, il s'agit en réalité d'un ancien employé de la chaîne, 27 ans, dont le vrai nom est Vester Lee Flanagan (photo). Il aurait agi par jalousie et vengeance professionnelle après avoir été renvoyé par WDBJ17 il y a quelques mois. L'homme se disait victime de moqueries racistes et homophobes et était sujet à de nombreuses colères.

Dans un fax de 23 pages envoyé à la chaîne ABC en guise de testament, il confie avoir eu envie de passer à l'acte après la tuerie de Charleston, le 18 juin dernier, où un fanatique avait tué plusieurs fidèles noirs, ajoutant qu'il place son acte dans une « guerre entre les races ». « Je suis une poudrière humaine depuis un bon moment », écrit-il.

« Vester était un homme malheureux. Nous l’employions en tant que reporter et il avait du talent et de l’expérience. Il a rapidement gagné la réputation de personne avec laquelle il était difficile de travailler. Il était en quelque sorte à l’affût de ce que les gens disaient et qui pourraient l’offenser. Au final, après de nombreux incidents colériques, nous l’avons renvoyé. Il ne l’a pas bien pris. Nous avons dû appeler la police pour l’escorter dehors », a expliqué le directeur de WDBJ17.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This