Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Irak : Quand BHL refuse de faire monter un journaliste dans son véhicule blindé

26 octobre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Irak : Quand BHL refuse de faire monter un journaliste dans son véhicule blindé

Irak : Quand BHL refuse de faire monter un journaliste dans son véhicule blindé

Après son reportage sur la Libye et son film « Peshmerga », Bernard-Henri Lévy prépare un nouveau chef d’œuvre cinématographie sur la bataille de Mossoul.

À cette occa­sion, il s’est ren­du, en véhicule blindé, aux envi­rons de la cité iraki­enne que l’ar­mée tente de repren­dre aux jihadistes depuis le 17 octo­bre. Le philosophe aurait alors croisé un jour­nal­iste qu’il aurait refusé de faire mon­ter dans son véhicule. « J’ai croisé BHL sur le front à l’est de Mossoul. Il a refusé que je ren­tre dans son véhicule blindé alors que j’é­tais à décou­vert », a en effet tweeté Wil­son Fache, jour­nal­iste indépen­dant basé en Irak, qui col­la­bore notam­ment à l’AFP, la RTBF, CNN ou encore Lori­ent le Jour.

BHL avait-il intérêt à ne pas trop s’é­ten­dre sur sa présence auprès d’un jour­nal­iste ? Pour­tant, sur son site La Règle du jeu, la présence du philosophe dans la région est évo­quée. Ce dernier, nous dit-on, est « retourné au Kur­dis­tan irakien pour pré­par­er un deux­ième long métrage qui s’intitulera “La bataille de Mossoul”. Très proche du prési­dent kurde, Mas­soud Barzani, BHL s’est ren­du cette semaine sur la ligne de front con­tre Daech, dans un blindé, pour par­ticiper à une offen­sive avec les chefs mil­i­taires des pesh­mer­gas ».

Reste à s’armer de patience avant la sor­tie du nou­veau film béachélien qui, espère-t-on, mon­tr­era les péripéties courageuses et la classe éter­nelle de l’homme à la chemise blanche, dont cet épisode n’est qu’un avant-goût.

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.