Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Accueil | Glenn Greenwald

Glenn Greenwald

Julian Assange

Julian Assange

PORTRAIT — Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Glenn Greenwald

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Kyle Rittenhouse acquitté, les médias de grand chemin américains en porte-à-faux

Kyle Rittenhouse acquitté, les médias de grand chemin américains en porte-à-faux

Il y a deux ans, l’afro-américain Jacob Blake était neu­tral­isé par la police à Kenosha, dans l’État du Wis­con­sin, après avoir eu un com­porte­ment menaçant envers les officiers. Des émeutes avaient alors enflam­mé la ville et de nom­breux activistes de Black Lives Mat­ter s’étaient livrés à des pillages.

Rumble, alternative à YouTube pour s’exprimer librement

Rumble, alternative à YouTube pour s’exprimer librement

Il y avait Glenn Green­wald le jour­nal­iste améri­cain mau­dit, celui qui avait dif­fusé en 2013 les révéla­tions de Snow­den, avec l’appui des grands médias qui n’étaient pas encore tous de grand chemin, et qui ne fai­saient pas non plus couche com­mune avec les agences de ren­seigne­ment. Et il y a le nou­veau rebelle Green­wald, bête noire du mundil­lo libéral libertaire.

Glenn Greenwald quitte The Intercept

Glenn Greenwald quitte The Intercept

Con­nu pour avoir recueil­li les révéla­tions d’Edward Snow­den sur l’agence améri­caine de ren­seigne­ment NSA en 2013, Glenn Green­wald est l’un des trois cofon­da­teurs de The Inter­cept, un site de jour­nal­isme d’investigation, classé dans la caté­gorie libérale libertaire.

Après Julian Assange aux États-Unis, Glenn Greenwald au Brésil ?

Après Julian Assange aux États-Unis, Glenn Greenwald au Brésil ?

Le procès de Julian Assange devrait s’ouvrir dans les jours qui vien­nent en Grande-Bre­tagne. Assange y est pour­suivi pour ne pas avoir respec­té les con­di­tions d’une lib­erté con­di­tion­nelle à la suite d’une plainte pour viol des autorités sué­dois­es, plainte aban­don­née en cours de route. Sur l’état de san­té d’Assange, voir notre arti­cle ici. À son tour et dans un con­texte assez sem­blable, Glenn Green­wald vient d’être inculpé à son tour au Brésil.

The Intercept : complot russe, le top 10 des infox/fake news de la presse américaine

The Intercept : complot russe, le top 10 des infox/fake news de la presse américaine

Fondé par Glenn Green­wald, l’un des prin­ci­paux pro­tag­o­nistes de l’affaire Snow­den, The Inter­cept est un site d’information qui se situe très net­te­ment à la gauche du Par­ti Démoc­rate, dans la mou­vance de Bernie Sanders et Alexan­dria Oca­sio-Cortez. A ce titre, il s’oppose aus­si bien au Par­ti Répub­li­cain qu’aux néo-con­ser­va­teurs très présents au sein des médias qui ont soutenu la can­di­da­ture d’Hillary Clinton.