Accueil | Actualités | Médias | France Télévisions licencie à tour de bras…
Pub­lié le 4 septembre 2012 | Éti­quettes : ,

France Télévisions licencie à tour de bras…

C’est timidement que Rémy Pfimlin, président de France Télévisions, a admis, le 30 août, qu’il y aurait sans doute « une réduction des effectifs plus importante que les 5 % prévus » pour la période 2011-2015. Selon les syndicats, les licenciements pourraient particulièrement frapper France 3, engagée dans une réorganisation compliquée.

Une mauvaise nouvelle qui arrive sur fond de querelle autour du rétablissement de la publicité en soirée sur les chaînes publiques. Le ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a clairement annoncé que l’interdiction serait maintenue. Or, sans recettes supplémentaires, Pfimlin ne pourra pas boucler son budget. Et pas question d’augmenter la redevance ou de demander une subvention au gouvernement, qui vient de critiquer la mauvaise qualité des programmes. Autrement dit, Pfimlin, fidèle sarkozyste, se retrouve coincé par le nouveau pouvoir. En attendant d’être poussé vers la sortie.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This