Accueil | Actualités | Médias | FN : Quand Le Point mélange les « Bild » et les « Bilde »
Pub­lié le 8 juillet 2017 | Éti­quettes :

FN : Quand Le Point mélange les « Bild » et les « Bilde »

Une petite vidéo vaut mieux qu'un long discours... sauf quand celle-ci s'emmêle les pinceaux et raconte n'importe quoi.

Dans une courte vidéo de quelques secondes, le journal Le Point a pensé démontrer qu'au sein du Front National, outre le cas des Le Pen, on travaillait beaucoup en famille. Ainsi, les journalistes de l'hebdomadaire ont-ils tout mélangé, affirmant que Bruno Bilde, Dominique Bilde et « Martial Bilde » étaient de la même famille.

Dans cette vidéo, on nous présente « Martial Bilde », ancien cadre du FN et rédacteur en chef de TV Libertés, comme le mari de Dominique Bilde, députée FN au Parlement européen et conseillère régionale de la région Grand Est. Aussi, Bruno Bilde, député Front National et conseiller régional des Hauts-de-France, est présenté comme leur fils.

En réalité, il est simplement le fils de Dominique Bilde. Martial Bild, à qui l'on a ajouté un « e », ne fait absolument pas partie de la famille. En pour ne rien arranger, la vidéo a pour titre « La famille Bild », soit le nom originel de Martial Bild, présenté dans la vidéo comme s'appelant « Martial Bilde »... C'est à en perdre son latin.

Sur Twitter, l'eurodéputé FN a ainsi moqué les « enquêteurs » du Point. « Continuez à nous faire rire avec vos Fake news », a-t-elle lâché.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This