Accueil | Actualités | Médias | « En pays catalan, tous les talents ont de l’avenir ! »
Pub­lié le 9 janvier 2013 | Éti­quettes :

« En pays catalan, tous les talents ont de l’avenir ! »

Cette année, en Pyrénées-Orientales, les vœux 2013 ont comme un arrière-goût superficiel. Fort de sa volonté de mettre en avant le dynamisme du département, le Conseil Général s’est permis quelques négligences pour sa carte de vœux 2013.

En effet, sur cette dernière figure en bonne place, sous le slogan « En pays catalan, tous les talents ont de l’avenir ! », une série de photographies censées représenter, en principe, les habitants. Mais comme l’a révélé François Lietta, président des jeunes UMP 66, ces personnes de tout âge n’ont rien de Catalan... Elles sont russes, allemandes voire même italiennes, le Conseil Général ayant acheté ces photos sur une banque d’images en ligne.

« Il est assez osé de faire une campagne de communication mettant en avant les talents catalans et d’être incapable d’en trouver un seul ! » fait remarquer M. Lietta avant de souligner qu’un jeune guitariste russe, présent sur la carte, avait également été utilisé en pleine page dans le magazine du Conseil Général. Selon lui, ce genre de pratique est courant « mais dans ce cas-là on ne met pas en avant “des Catalans qui ont du talent”, le côté territorial et identitaire. Le jeune guitariste, il est russe ! Là, la supercherie est flagrante ! »

Ces banques d’images en ligne facturent en général de 1,50 à plus de 60 euros l’image. L’identité n’a pas de prix…

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This