Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Denis Tillinac fustige le conformisme de la presse régionale

20 juillet 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Denis Tillinac fustige le conformisme de la presse régionale

Denis Tillinac fustige le conformisme de la presse régionale

20 juillet 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Haro sur la presse régionale ! Dans la dernière édition de Valeurs Actuelles, Denis Tillinac fustige des éditions locales où les plumes des journalistes sont « trempées dans la même encre » que celles de la presse nationale.

Si celui-ci souligne que le gauchisme règne en maître dans la grande presse, et que cela est presque admis, il se désole que la presse régionale suive la même pente mor­tifère. « C’est plus choquant, car ces jour­naux, sou­vent en sit­u­a­tion de mono­pole, affectent une neu­tral­ité de façade », note-t-il, en sor­tant La Dépêche du Midi du lot, elle qui, au moins, affiche ouverte­ment son ancrage his­torique radical-socialiste.

« Les scores élec­toraux des Répub­li­cains et du FN ont beau être supérieurs à ceux du PS et de ses alliés, les tour­nures d’esprit des localiers restent alignées sur des clichés soix­ante-huitards », con­state l’écrivain qui se demande s’il ne s’ag­it pas là d’un « mimétisme de provin­ci­aux tou­jours fascinés par les édi­to­ri­al­istes de la cap­i­tale ». Pour­tant, l’ex­em­ple de la réus­site de Valeurs Actuelles sur une ligne droitière devrait faire des émules.

Mais le prisme idéologique orig­inel sem­ble trop puis­sant. For­matés en école de jour­nal­isme, « les jour­nal­istes de la nou­velle généra­tion sont cal­i­brés comme des sol­dats sous l’uniforme. Le plu­ral­isme démoc­ra­tique n’y trou­ve pas son compte. » Un prob­lème, car « en endoc­tri­nant les futurs jour­nal­istes, on les prive de la capac­ité d’interpréter les réal­ités d’un monde en per­pétuelle méta­mor­phose ». Sans par­ler du lecteur provin­cial qui, de fac­to, se retrou­ve privé de « l’opportunité de retrou­ver dans son quo­ti­di­en les débats qui agi­tent la con­science nationale ». Résul­tat ? Celui-ci « est ten­té de les chercher sur les sites Inter­net, refuges équiv­o­ques du pluralisme ».

Regret­tant « un fumet idéologique désuet autant que lour­dingue » omniprésent dans la presse régionale et locale, Denis Til­l­inac con­clut sur un souhait : « On voudrait, s’il n’est pas trop tard, qu’ils s’énamourent d’une égérie exigeante mais délec­table : la lib­erté de penser. » Puisse son appel être entendu…

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo Europe 1 (DR)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés