Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Délinquants étrangers : le Sächsische Zeitung veut la vérité
Publié le 

8 juillet 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Délinquants étrangers : le Sächsische Zeitung veut la vérité

Délinquants étrangers : le Sächsische Zeitung veut la vérité

Le quotidien allemand Sächsische Zeitung va désormais publier systématiquement la nationalité des délinquants ! C’est Oliver Reinhard, le « Kultur-Redakteur » du quotidien saxon, qui l’explique dans un long éditorial, publié sur le site du journal, sous le titre « les faits contre les rumeurs ».

Le but de cette nou­velle pra­tique sem­ble dou­ble : renouer avec la con­fi­ance des lecteurs et « pro­téger les minorités ». Il est vrai qu’au lende­main de l’affaire des vio­ls de Cologne, le 31 décem­bre dernier, les médias alle­mands avaient été mon­trés du doigt, pour avoir min­imisé, quand ce n’est pas occulté totale­ment, les faits.

« Beau­coup de gens, regrette Oliv­er Rein­hard, doutent que les jour­nal­istes recherchent vrai­ment la réal­ité des faits. Au con­traire, ils croient que les jour­nal­istes manip­u­lent », con­statant qu’ «on a beau­coup par­lé de la baisse de con­fi­ance dans les médias depuis la crise des réfugiés ». « Il n’est un secret pour per­son­ne, con­tin­ue-t-il, qu’un cer­tain nom­bre d’Allemands pensent que les médias dis­simu­lent l’origine des crim­inels étrangers  dans leur cou­ver­ture des faits ».

Actuelle­ment, le code de la presse, établi par le Con­seil de la presse alle­mande, inter­dit de pré­cis­er la nation­al­ité ou la reli­gion des délin­quants, parce que « cette men­tion pour­rait ali­menter les préjugés à l’égard des minorités ».

Faux, répond Oliv­er Rein­hard ! « De nom­breux col­lab­o­ra­teur du SZ (Säch­sis­che Zeitung, ndlr) sont, au con­traire, con­va­in­cus que de ne pas spé­ci­fi­er la nation­al­ité des délin­quants et des sus­pects peut créer un espace pour les rumeurs, qui nuisent, pré­cisé­ment, à ceux que nous voudri­ons pro­téger ». Pire, selon lui, « cette sures­ti­ma­tion des crimes com­mis par des étrangers est à l’échelle nationale, un prob­lème grave, car elle peut favoris­er les préjugés racistes ».

Bref, en pub­liant la nation­al­ité des délin­quants et crim­inels, le SZ entend donc « pro­téger les minorités ». « Nous allons con­tin­uer à indi­quer l’origine des délin­quants ou des sus­pects dans chaque cas, qu’ils soient alle­mands ou étrangers ». Et de con­clure : « ce que nous voulons est la vérité » ! Espérons que le même jour­nal­iste fasse le bilan dans quelques mois.

Source : Säch­sis­che Zeitung

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision