Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Délinquants étrangers : le Sächsische Zeitung veut la vérité

8 juillet 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Délinquants étrangers : le Sächsische Zeitung veut la vérité

Délinquants étrangers : le Sächsische Zeitung veut la vérité

8 juillet 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Le quotidien allemand Sächsische Zeitung va désormais publier systématiquement la nationalité des délinquants ! C’est Oliver Reinhard, le « Kultur-Redakteur » du quotidien saxon, qui l’explique dans un long éditorial, publié sur le site du journal, sous le titre « les faits contre les rumeurs ».

Le but de cette nou­velle pra­tique sem­ble dou­ble : renouer avec la con­fi­ance des lecteurs et « pro­téger les minorités ». Il est vrai qu’au lende­main de l’affaire des vio­ls de Cologne, le 31 décem­bre dernier, les médias alle­mands avaient été mon­trés du doigt, pour avoir min­imisé, quand ce n’est pas occulté totale­ment, les faits.

« Beau­coup de gens, regrette Oliv­er Rein­hard, doutent que les jour­nal­istes recherchent vrai­ment la réal­ité des faits. Au con­traire, ils croient que les jour­nal­istes manip­u­lent », con­statant qu’ «on a beau­coup par­lé de la baisse de con­fi­ance dans les médias depuis la crise des réfugiés ». « Il n’est un secret pour per­son­ne, con­tin­ue-t-il, qu’un cer­tain nom­bre d’Allemands pensent que les médias dis­simu­lent l’origine des crim­inels étrangers  dans leur cou­ver­ture des faits ».

Actuelle­ment, le code de la presse, établi par le Con­seil de la presse alle­mande, inter­dit de pré­cis­er la nation­al­ité ou la reli­gion des délin­quants, parce que « cette men­tion pour­rait ali­menter les préjugés à l’égard des minorités ».

Faux, répond Oliv­er Rein­hard ! « De nom­breux col­lab­o­ra­teur du SZ (Säch­sis­che Zeitung, ndlr) sont, au con­traire, con­va­in­cus que de ne pas spé­ci­fi­er la nation­al­ité des délin­quants et des sus­pects peut créer un espace pour les rumeurs, qui nuisent, pré­cisé­ment, à ceux que nous voudri­ons pro­téger ». Pire, selon lui, « cette sures­ti­ma­tion des crimes com­mis par des étrangers est à l’échelle nationale, un prob­lème grave, car elle peut favoris­er les préjugés racistes ».

Bref, en pub­liant la nation­al­ité des délin­quants et crim­inels, le SZ entend donc « pro­téger les minorités ». « Nous allons con­tin­uer à indi­quer l’origine des délin­quants ou des sus­pects dans chaque cas, qu’ils soient alle­mands ou étrangers ». Et de con­clure : « ce que nous voulons est la vérité » ! Espérons que le même jour­nal­iste fasse le bilan dans quelques mois.

Source : Säch­sis­che Zeitung

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

No Content Available

Derniers portraits ajoutés