Accueil | Actualités | Médias | Crise de la presse : le Journal Officiel également touché
Pub­lié le 22 janvier 2015 | Éti­quettes :

Crise de la presse : le Journal Officiel également touché

Les restructurations continuent au sein de la SACIJO, la société anonyme de composition et d'impression du Journal Officiel (JO), une citadelle des ouvriers du livre. Ce qui inquiète beaucoup la CGT et le Parti communiste.

Dans une lettre ouverte au directeur de la Direction de l'Information Légale et Administrative (DILA) qui regroupe le JO et la Documentation Légale, la CGT s'inquiétait il y a quelques semaines du plan de restructuration prévoyant de faire passer en 2019 la SACIJO à 141 employés, contre un peu plus de 200 aujourd'hui. Le syndicat s'y oppose et demande au contraire une évaluation des besoins et "un plan triennal d'investissements".

Autre cheval de bataille : le service de formation en ligne a été brutalement arrêté début décembre dernier (document .PDF) sans consultation des partenaires sociaux, ce qui flirte dangereusement avec les limites de la loi... que la DILA est pourtant chargée de publier pour que nul ne soit censé l'ignorer !

Par ailleurs en août 2014 déjà, le PCF s'inquiétait de la volonté de la Commission des Finances d'alléger le tarif des annonces légales du journal officiel, très lucratives et jusqu'alors fixées par un arrêté du 19 décembre 2013. Celles-ci rapportent en effet près de 200 millions par an à la DILA et constituent sa principale source de revenus.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux