Accueil | Actualités | Médias | Colère de Jean-Yves Camus après la parution de sa tribune dans Le Monde
Pub­lié le 14 mai 2015 | Éti­quettes :

Colère de Jean-Yves Camus après la parution de sa tribune dans Le Monde

Jean-Yves Camus a des raisons de se dire « très en colère ». Alors qu'il avait fourni un papier au journal Le Monde sur Le Pen père et fille, le politologue a eu la surprise de voir que son titre avait été changé à la parution, mercredi 6 mai.

À l'origine intitulé « Le FN à la croisée des chemins », l'article du « spécialiste de l'extrême-droite » a finalement eu pour titre : « Au-delà de leurs désaccords, père et fille partagent un nationalisme étriqué » Une modification qui, en plus de déformer l'idée de départ, y ajoute un jugement de valeur...

Sur son compte Facebook, M. Camus a ainsi poussé un coup de gueule, rappelant qu'au départ, « (son) article ne dit pas cela et se borne à constater leur accord [celui de Jean-Marie Le Pen et de sa fille, ndlr] sur la préférence nationale ». D'autre part, « je n'ai jamais utilisé "nationalisme étriqué", pas davantage d'ailleurs que "gauche sectaire" ou "sarkozysme obtus" », note-t-il avant d'ajouter que, « quitte à choquer, (...) le nationalisme n'est pas forcément obtus ».

« Les usages scientifiques interdisent ce type de jugements de valeurs. Qu'il soit donc clair que je me distancie totalement de ce titre, qui me met finalement en porte à faux avec mon objet d'étude. Je suis très, très en colère... », a-t-il conclu.

Suite à ce billet de mise au point, Joël Gombin, un autre politologue, a tenu à faire part également de ses mésaventures avec le quotidien du soir. « Le Monde m'a fait le même coup », explique-t-il sur Facebook après que le journal ait modifié l'un de ses titres pour un article qui, de plus, ne lui a pas été payé.

« Je m'en suis ému auprès du patron des pages "Débats", qui m'a dit grosso modo que les auteurs n'avaient rien à dire sur le titre et qu'il comprenait mieux que moi mon texte », raconte-t-il. Et de conclure : « S'ils veulent traiter les gens comme des pigistes, qu'ils paient au moins la pige ! »

Entretemps, l'article du Monde a été modifié, le terme "étriqué" ayant été supprimé.

Voir notre infographie du groupe Le Monde

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

22% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 445,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux