Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Censure sur Twitter : la France devant la Russie

31 décembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Censure sur Twitter : la France devant la Russie

Censure sur Twitter : la France devant la Russie

31 décembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Le meilleur de l’Ojim en 2014 (12) — Pendant les fêtes, l’Ojim fait relâche et se rallie à la trêve des confiseurs. L’occasion de vous faire revivre les grands moments de l’année 2014 du point de vue de la critique des médias. Cette année, l’Ojim s’est particulièrement attaché à décrypter le discours produit par les médias par une analyse exhaustive de certaines émissions ou de certains supports de presse. Mais l’Ojim continue également de débusquer petites et grosses manipulations dont se rendent coupables certains journalistes, et tente de mettre à jour les enjeux qui se cachent derrière ce combat de la parole. N’oubliez pas que l’Ojim est un site entièrement indépendant qui ne vit que grâce à vos dons. Aidez-nous à remplir notre rôle d’Observatoire des médias et à exercer librement notre critique du système médiatique. Tout don nous est utile.

[divider]

Dans son rapport de transparence semestriel, Twitter révèle que la France se situe en deuxième position en ce qui concerne les requêtes visant à obtenir la suppression de certains contenus publiés sur son réseau.

Si prompte à don­ner des leçons de démoc­ra­tie, la « patrie des droits de l’homme » fig­ure pour­tant sur le podi­um de la cen­sure avec 108 deman­des entre jan­vi­er et juil­let 2014. En tête du classe­ment, la Turquie compt­abilise 186 requêtes. Der­rière la France, loin der­rière, la Russie en affiche seule­ment 32…

Twit­ter a con­staté, sur le plan inter­na­tion­al, une hausse con­tin­ue des deman­des de sup­pres­sion de con­tenus jugés litigieux. « Nous avons reçu 14 % de deman­des de sup­pres­sion sup­plé­men­taires durant le pre­mier semes­tre 2014 par rap­port à la péri­ode précé­dente », a expliqué le réseau social. Et d’a­jouter que « la majorité de ces requêtes provi­en­nent de la Turquie, de la France et de la Russie, ce qui a abouti à la fer­me­ture de 25 comptes et à la sup­pres­sion de 224 tweets. En total­ité, 25 comptes et 251 tweets ont été retirés de dif­férents pays à tra­vers le monde ».

En France, les 108 requêtes sont essen­tielle­ment d’o­rig­ine admin­is­tra­tive – une seule provient d’un tri­bunal. Celles-ci ont visé 112 comptes et 28 % de ces deman­des ont été sat­is­faites : 30 mes­sages ont été sup­primés. Cepen­dant, aucun compte n’a été fer­mé. Erwan Le Nagard, spé­cial­iste de Twit­ter, con­state que « glob­ale­ment, ces deman­des sont en hausse dans le monde, mais en recul en France. Au précé­dent semes­tre, l’ac­tu­al­ité fut mar­quée par plusieurs affaires con­cer­nant des hash­tags racistes et anti­sémites. Twit­ter et l’U­nion des étu­di­ants juifs de France avaient col­laboré pour sanc­tion­ner ces propos ».

« On peut tou­jours s’é­ton­ner de l’im­pli­ca­tion d’or­gan­ismes gou­verne­men­taux dans ces deman­des de sup­pres­sion. Néan­moins, je ne pense pas que l’on puisse par­ler de cen­sure active. Twit­ter reste un large ter­rain d’ex­pres­sion si l’on met en per­spec­tive ces 30 tweets sup­primés au regard des 500 mil­lions de tweets pub­liés chaque jour ! », tempère-t-il.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés