Accueil | Actualités | Médias | Candidature de Jean-Marie Le Pen pour 2017 : la bourde du Point
Pub­lié le 12 avril 2015 | Éti­quettes : ,

Candidature de Jean-Marie Le Pen pour 2017 : la bourde du Point

En voilà un qui tire des conclusions pour le moins hâtives. Hugo Domenach, journaliste au Point, s'est basé sur un site douteux pour affirmer, le 9 avril, que « Jean-Marie Le Pen se proclame candidat à la présidentielle de 2017 ! »

En cette période de conflit entre le père et la fille au sein du Front National, l'annonce avait de quoi aggraver sérieusement la situation. Jean-Marie Le Pen, candidat en 2017, et donc contre sa fille ? C'est ce qu'a affirmé sans sourciller Le Point sur son site internet en se basant sur le site jeanmarielepen2017.com. L'auteur, constatant que le site avait été créé avant l'entretien polémique donné par Le Pen à Rivarol, y voyait là « la preuve que les récents "dérapages" du Menhir ne sont que le fruit d'une stratégie mûrement réfléchie... »

Candidature de Jean-Marie Le Pen pour 2017 : la bourde du Point

Candidature de Jean-Marie Le Pen pour 2017 : la bourde du Point

Mais le jour-même, le patriarche publiait un démenti sur son site, officiel celui-là, pour assurer qu'il s'agissait « évidemment d’un canular dont le but est de semer la zizanie au Front National ». Et celui-ci d'ajouter, taquin, qu'il était « affligeant de constater qu’un organe de presse en ligne prétendument sérieux comme lepoint.fr le reprenne pour argent comptant. Cela en dit long sur le sérieux de certains journalistes qui devraient tout d’abord vérifier la véracité de leurs allégations, b.a.-ba de leur métier. »

Car il est vrai, un simple coup d’œil averti permettait à tout un chacun d'émettre de sérieux doutes sur le caractère officiel du site en question : architecture incertaine, dressage de louanges abusif, ton trop engagé... Mais plutôt que d'assumer son erreur, Hugo Domenach a préféré botter en touche en assurant, les yeux dans les yeux comme Cahuzac, sur son compte Twitter : « Je ne suis pas l'auteur de l article sur la candidature de Le Pen. Erreur de signature. »

Faux, à en croire le site Fdesouche qui a publié dans la foulée une capture d'écran d'un courriel envoyé par hdomenach@lepoint.fr au webmestre du site supposé de Le Pen, où il demande justement si le président d'honneur du FN en est bien le responsable.

Trop impatient, désireux de sortir le scoop de la semaine ou encore par pure volonté de nuire au Front National, Hugo Domenach n'aura visiblement pas su attendre.

Depuis, sa signature a été retirée et l'article lui-même a été totalement revu. Il s'intitule désormais « Un site parodique annonce la candidature de Jean-Marie Le Pen pour 2017 ! ». Or c'est bien Le Point qui a annoncé cette candidature, et en aucun cas ce site qui a été créé, semble-t-il, par des militants, en soutien à une candidature souhaitée du fondateur du FN.

Dans la soirée, Le Point a publié un court communiqué pour expliquer l'histoire de cette « faute ». « Le Point s'est laissé abuser quelques minutes - de trop - par ce site parodique. L'article, trop vite écrit, trop vite édité et trop vite publié, en contravention avec nos procédures de vérification habituelles, a en outre été attribué à tort à Hugo Domenach », explique l'hebdomadaire. Mais si ce dernier reconnaît bien une faute, il n'évoque à aucun moment la preuve fournie par Fdsouche montrant qu'Hugo Domenach est bien l'auteur du papier en question... ce qu'il nie toujours.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This