L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bernard Tapie en embuscade dans le sud

23 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Bernard Tapie en embuscade dans le sud

Bernard Tapie en embuscade dans le sud

23 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Propriétaire de La Provence à Marseille, Bernard Tapie pourrait, à moyen terme, ajouter Nice-Matin à son tableau de chasse. Explications.

En injec­tant fin 2014 huit petits mil­lions d’eu­ros dans le groupe Nice matin, l’homme d’af­faires a d’ores et déjà com­mencé à pos­er ses jalons. Pour qua­tre mil­lions, il rafle en pre­mier lieu les 50% qui lui man­quait dans Corse presse et se retrou­ve ain­si unique action­naire de cette pépite. La société éditrice de Corse matin (DSH OJD2013-2014 : 37 387 exem­plaires) devrait dégager une mil­lion d’eu­ros de résul­tat net cette année. Même si le quo­ti­di­en a vu sa dif­fu­sion reculer de 3,8% en 2014, il con­tin­ue à béné­fici­er, vis-à-vis des annon­ceurs, de sa sit­u­a­tion monop­o­lis­tique sur l’île de beauté. Les qua­tre autres mil­lions d’eu­ros ont servi à acquérir les murs des plus belles agences de Nice matin sur la Côte d’azur. “Nanard” met la main sur celles de Mona­co, Saint Raphaël, Saint-Tropez et Cannes. “Il n’a pas pris celle de Brig­noles, com­mune pop­u­laire du Var”, iro­nise un édi­teur du sud de la France. Ce joli pactole immo­bili­er est estimé au moins à cinq mil­lions d’eu­ros. Compte tenu de sa posi­tion géo­graphique, il ne devrait pas être atteint par la baisse générale des prix du marché.

Le fait que Robert Namias ait été nom­mé prési­dent de la Société coopéra­tive d’in­térêt col­lec­tif (SCIC), qui a repris le groupe le 1er décem­bre 2014, est un autre signe clair de l’en­trisme de Bernard Tapie. Namias est son homme dans la place. En 2013, à l’époque où Tapie était asso­cié avec Philippe Her­sant au sein de La Provence et de Nice matin, l’homme d’af­faire avait instal­lé Olivi­er Maze­rolle comme directeur général à Mar­seille et ten­té d’im­pos­er Namias à Nice. L’af­faire n’avait finale­ment pu se con­clure. Désor­mais aux manettes de Nice matin, le nou­veau prési­dent devrait large­ment faciliter les visées de Tapie. Elles sont essen­tielle­ment pub­lic­i­taires. La région Provence Alpes Côte d’Azur est la sec­onde plus riche de l’Hexa­gone, après l’Ile de France. Or, la régie de Nice-Matin, Euro­sud Côté d’Azur (ECAZ), a per­du près d’un tiers de ses effec­tifs (17 salariés sur 70) dans le cadre du plan de sauve­g­arde de l’emploi déclenché fin 2014. Son patron, Robert Cer­dan, a fait par­tie de la char­rette. Les deux directeurs com­mer­ci­aux, Vin­cent Galiana et Stéphane Spineu, sont désor­mais placé sous la houlette de… Robert Namias qui a pris la prési­dence tem­po­raire d’E­CAZ. La recherche d’un rem­plaçant de Cer­dan ne serait pas une priorité.

Dans ce con­texte man­agér­i­al flot­tant, auquel s’a­joute une sit­u­a­tion de tré­sorerie tou­jours très ten­due pour Nice-Matin, Tapie aurait beau jeu de jouer la carte du sauveur. En démar­rant par une mutu­al­i­sa­tion de la pub­lic­ité et de l’événe­men­tiel — domaines dans lesquels il excelle — l’homme d’af­faires ne devrait pas tarder ensuite à s’in­téress­er au reste du groupe. Et notam­ment au reste de son pat­ri­moine immo­bili­er, estimé à plus de 20 mil­lions d’euros.

Crédit pho­to : DR

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés