Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Balkany adresse un bras d’honneur aux médias

9 avril 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Balkany adresse un bras d’honneur aux médias

Balkany adresse un bras d’honneur aux médias

Avec la réélection de Patrick Balkany à la mairie de Levallois-Perret s’est achevée une campagne tendue entre le maire et les médias.

En févri­er dernier, il avait arraché la caméra d’un jour­nal­iste de BFMTV qui fai­sait un sujet sur ses déboires judi­ci­aires. Il s’é­tait ensuite excusé sur Radio Bleu en expli­quant : « Je suis désolé de m’être emporté mais, je vais vous dire, quand vous êtes suivi pen­dant huit jours par un jour­nal­iste qui ren­tre dans votre per­ma­nence sans y être invité (…), qui vous agresse avec des ques­tions extrême­ment déplacées… J’ai peut-être eu une réac­tion vio­lente que je regrette, mais cela devient insup­port­able. »

Soulagé après sa réélec­tion pour un cinquième man­dat à la tête de la ville fran­cili­enne, Patrick Balka­ny a tenu à le faire savoir… à sa manière. Le 31 mars dernier, il adres­sait déjà un bras d’hon­neur à un jour­nal­iste du « Petit Jour­nal ». « C’est une grande claque pour ‘Le Petit jour­nal’, ‘Les Guig­nols’, pour la presse, pour tous ceux qui ont essayé de faire du bash­ing anti-Balka­ny pen­dant toute la cam­pagne », avait-il déclaré avant d’a­jouter, geste à l’ap­pui : « Eh bien vous savez ce qu’ils vous ont fait au ‘Petit Jour­nal’ : un bras d’hon­neur. »

Cette semaine, alors qu’il croi­sait Cyrille Eldin du « Sup­plé­ment » de Canal+, celui-ci a renou­velé son geste et ses mêmes paroles : « Alors mon grand, on vous a fait un beau bras d’hon­neur. » Et de con­clure : « A force de vouloir taper sur Balka­ny, Canal et les autres d’ailleurs, tu sais ce qu’on leur a fait nous ? Vlan ! » De bonne guerre ?

Crédit pho­to : ump-pho­tos via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision