L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Arrêté pour avoir fait son travail de journaliste

31 octobre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Arrêté pour avoir fait son travail de journaliste

Arrêté pour avoir fait son travail de journaliste

31 octobre 2012

Temps de lecture : < 1 minute

Bien mal en a pris à Kostas Vax­e­va­nis de pub­li­er dans le mag­a­zine Hot Doc, dont il est le rédac­teur en chef, une liste de 2 059 de ses com­pa­tri­otes déten­teurs de comptes ban­caires suiss­es ! Accusé de vio­la­tion de la loi sur la pub­li­ca­tion de don­nées privées, le jour­nal­iste grec a été arrêté par les forces de l’or­dre dimanche dernier puis relâché dans la nuit. Cette liste a été volée par un employé de la banque HSBC en Suisse, trans­mise au fisc puis, en 2010, à Geór­gios Andréas Papan­dréou, alors Pre­mier min­istre grec, par Chris­tine Lagarde, à l’époque min­istre française des Finances. Depuis, les gou­verne­ments suc­ces­sifs se sont refusés à s’en servir, au nom d’un doute sur son authen­tic­ité ou parce qu’elle a été obtenue illé­gale­ment, pré­tex­tant même, comme Yan­nis Stournaras, l’actuel min­istre des finances, l’avoir per­due… avant de promet­tre la semaine dernière à un peu­ple en colère d’en deman­der une nou­velle copie à la France. Il aurait pu en réclamer une à Kostas Vax­e­va­nis ! Ce dernier explique dans une vidéo envoyée à Reuters que « si quelqu’un doit s’expliquer devant la jus­tice, ce sont les min­istres qui ont ten­té de dis­simuler cette liste et l’ont per­due avant de dire qu’elle n’existait pas. Je n’ai fait que mon tra­vail ». « Demain, le Par­lement votera une baisse de 100 à 200 euros des salaires des fonc­tion­naires, alors que pen­dant ce temps, la plu­part de ces 2 000 per­son­nes fig­u­rant sur la liste sem­blent fraud­er les impôts en envoy­ant secrète­ment de l’argent en Suisse », con­tin­ue-t-il. L’Ob­ser­va­toire des Jour­nal­istes et de l’In­for­ma­tion Médi­a­tique lui tire son cha­peau et aimerait crois­er davan­tage de jour­nal­istes de cette trempe en France.

Source : BastaMag.net

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

No Content Available

Derniers portraits ajoutés