Accueil | Actualités | Médias | Costas Vaxevanis innocenté !
Pub­lié le 2 novembre 2012 | Éti­quettes : ,

Costas Vaxevanis innocenté !

Accusé de violation de la vie privée après avoir publié une liste de 2 059 de ses compatriotes détenteurs de comptes bancaires suisses, Costas Vaxevanis, 46 ans, a finalement été innocenté vendredi matin par le juge Malia Volika au terme d'un procès qui s'est rapidement transformé en celui de l'évasion fiscale. Le Procureur avait accusé le journaliste d'avoir « ridiculisé publiquement une série de personnes » et « livré ces gens à une société assoiffée de sang », demandant sa condamnation. Sans succès.

« J’ai fait ce que tout journaliste aurait dû faire » a déclaré Costas Vaxevanis à la sortie de l'audience. « C'était mon devoir de publier cette liste. Même si mon père avait figuré sur cette liste, je l’aurais publiée », avait-il expliqué auparavant devant le tribunal. « Au lieu de lutter contre les fraudeurs fiscaux, on coupe les salaires des juges et des retraités », avait-il dénoncé. Costas Vaxevanis était soutenu par de nombreuses organisations comme Reporters sans Frontières, Amnesty International, le Comité de Protection des Journalistes. L'Observatoire des journalistes et de l'information médiatique voit dans ce jugement une victoire pour la liberté d'expression et se réjouit de mise hors de cause de Costas Vaxevanis.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux