Accueil | Actualités | Médias | Alarab s’arrête brutalement, 24 heures après son lancement
Pub­lié le 6 février 2015 | Éti­quettes :

Alarab s’arrête brutalement, 24 heures après son lancement

Moins de 24 heures après son lancement depuis le Bahreïn, la chaîne Alarab, créée par le richissime prince saoudien Walid ben Talal et se voulant comme une télévision d'opposition, a cessé d'émettre.

Sur son compte Twitter, Alarab a expliqué que cette interruption était due à « des raisons techniques et administratives ». « Nous serons de retour bientôt », a-t-elle ajouté. Sans ajouter d'autres précisions, le directeur des médias à l’autorité des affaires de l’Information, Youssef Mohammed, a déclaré : « Nous coopérons avec la direction de la chaîne pour la reprise de sa transmission et pour achever les procédures nécessaires le plus vite possible. »

Cependant, un quotidien bahreïni, connu pour refléter la position du gouvernement, a expliqué que la chaîne n’avait « pas respecté les traditions des pays du Golfe, y compris l’impartialité de l’information et le rejet de tout ce qui est de nature à affecter l’esprit d’unité » régionale.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This