Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Aides à la presse : une « faible efficacité » !

13 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Aides à la presse : une « faible efficacité » !

Aides à la presse : une « faible efficacité » !

Temps de lecture : 2 minutes

Après le président de la République, le ministre de la culture et tant d’autres, c’est au tour de la Cour de Comptes de remettre en question la politique d’aides à la presse, dans son rapport annuel, publié le 12 février dernier.

Il est vrai que ces aides à la presse coû­tent cher. Comme le souligne Les Echos, « chaque année, l’E­tat dépense pas moins de 1,2 mil­liard d’eu­ros pour aider les jour­naux ». Cela se traduit par une TVA très faible, des tar­ifs postaux préféren­tiels, des aides au portage etc.

La Cour des comptes est donc sévère sur le plan d’aides lancé en 2009, qui « a con­duit à un dou­ble­ment des dépens­es du min­istère de la cul­ture et de la com­mu­ni­ca­tion en faveur du secteur de la presse écrite ». Pour autant, « ce plan n’a pas obtenu les effets escomp­tés, ni per­mis de cor­riger les faib­less­es de la poli­tique d’aide à la presse qui se car­ac­térise par un sys­tème de « guichet » au ser­vice d’objectifs mul­ti­ples ».

La Cour des comptes recom­mande donc « une réforme pro­fonde de la poli­tique d’aide à la presse […] compte tenu de son coût et de sa faible effi­cac­ité » . Con­crète­ment, cela doit pass­er par une « mise en cohérence des nom­breuses aides exis­tantes », une « réflex­ion sur le périmètre d’ap­pli­ca­tion des tar­ifs postaux préféren­tiels et du taux de TVA « super réduit » à 2,1% », et une « mod­erni­sa­tion du secteur ».

En bref , l’E­tat est prié de réduire et de mieux ori­en­ter ses dépens­es dans ce domaine. On sait que les rap­ports de la Cour des comptes sont rarement suiv­is d’effet…

Qu’en sera-t-il de celui-là ?

Source : Les EchosRap­port annuel de la Cour des comptes

Crédit pho­to : cap­ture d’écran www.ccomptes.fr