Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> 60 Millions de consommateurs » à nouveau dans la tourmente
Publié le 

30 juin 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | « 60 Millions de consommateurs » à nouveau dans la tourmente

« 60 Millions de consommateurs » à nouveau dans la tourmente

Nouvelle levée de boucliers au magazine 60 millions de consommateurs.

Les salariés du mag­a­zine appar­tenant à l’In­sti­tut nation­al de la con­som­ma­tion (INC), sous tutelle du secré­tari­at d’É­tat chargé du Com­merce et de la Con­som­ma­tion, dénon­cent l’in­ten­tion du gou­verne­ment de l’ex­clure des activ­ités de l’INC. «  Le gou­verne­ment souhaite ven­dre “60 Mil­lions” à un groupe privé  », écrivent-ils dans un com­mu­niqué.

En cause, le pro­jet de con­trat d’ob­jec­tifs et de per­for­mance (COP) pour 2014–2018, en négo­ci­a­tion entre l’INC et l’É­tat. En effet, le doc­u­ment qui a été présen­té la semaine dernière à la direc­tion de l’in­sti­tut estime que « 60 Mil­lions » doit faire l’ob­jet d’un compte ren­du annuel séparé du COP.

« C’est un non-sens juridique­ment et économique­ment. “60 Mil­lions” finance en grande par­tie l’INC, en lui achetant, notam­ment, beau­coup de ser­vices. Si on enlève le jour­nal, il ne reste plus rien », a déclaré Fabi­enne Chol, direc­trice générale de l’INC. Du côté du cab­i­net de la secré­taire d’État au Com­merce et à la Con­som­ma­tion, Car­ole Del­ga, on se défend de ce pro­jet : «  Notre vision c’est que d’un côté, l’État passe un con­trat avec l’INC, qui rem­plit des mis­sions publiques, et, de l’autre, l’INC doit lui-même gér­er son mag­a­zine. L’État n’a pas à s’immiscer dans la vie d’un organe de presse. »

Quoi qu’il en soit, en plus de ces querelles internes, le mag­a­zine doit faire face à la chute de ses ventes. Il revendique aujourd’hui 130 000 exem­plaires (dont 80 000 abon­nés), con­tre près de 200 000 au début des années 2000.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision