L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Vincent Bolloré en garde à vue, une vengeance politique ?

24 avril 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Vincent Bolloré en garde à vue, une vengeance politique ?

Vincent Bolloré en garde à vue, une vengeance politique ?

24 avril 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Coup de tonnerre dans le paysage économique français, depuis la matinée du  24 avril 2018, Vincent Bolloré, l’industriel breton, l’homme qui a toujours triomphé dans ses affaires, est en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre.

Affaires africaines

Les investisse­ments de Vin­cent Bol­loré en Afrique – et les rela­tions poli­tiques qui les accom­pa­g­nent – ne datent pas d’hier. Présent dans une quar­an­taine de pays du con­ti­nent, ses activ­ités sont ten­tac­u­laires : stock­age, ter­minaux de con­teneurs, con­ces­sions fer­rovi­aires, plan­ta­tions d’hévéas et de palmiers à huile, la liste est impres­sion­nante. Un deux­ième ter­mi­nal por­tu­aire, un des plus grand d’Afrique pour les con­teneurs, est annon­cé à Abid­jan, est pro­jeté courant 2019.

Le groupe Bol­loré est soupçon­né d’avoir aidé des « amis », en l’espèce le Prési­dent guinéen Alpha Condé et le Prési­dent togo­lais Fau­re Gnass­ing­bé, tous deux réélus en 2010. Peu de temps après leur élec­tion (un peu avant au Togo), Africa Logis­tics du groupe Bol­loré se voy­ait octroy­er ou renou­vel­er des con­ces­sions por­tu­aires dans ces deux pays.

Havas mis en cause

Havas, l’agence de pub­lic­ité du groupe est soupçon­née d’avoir « facil­ité » les élec­tions des deux chefs d’État en sous-fac­turant des presta­tions à hau­teur de plusieurs cen­taines mil­liers d’euros. Le respon­s­able inter­na­tion­al d’Havas et le directeur général du groupe Bol­loré étaient eux aus­si en garde à vue au moment où cet arti­cle est rédigé.

Une ombre politique

Il faut une très grande dose de naïveté pour imag­in­er que les affaires d’une cer­taine enver­gure – en Afrique comme ailleurs et un peu plus qu’ailleurs – se font sans rela­tions poli­tiques. La vente des tur­bines d’Alstom à Gen­er­al Elec­tric France en 2014, aurait-elle pu se faire sans les rela­tions poli­tiques de la Prési­dente de GE France, Clara Gay­mard ? Clara Gay­mard anci­enne prési­dente de l’AFII, l’Agence Française pour les Investisse­ments Inter­na­tionaux et épouse d’Hervé Gay­mard ancien min­istre de Jacques Chirac.

Vengeance médiatique

Vin­cent Bol­loré est très attaqué par les médias depuis la reprise de Canal+ et de CNews (ex i>Télé) par le man­age­ment du groupe. Le mag­a­zine de France 2, Com­plé­ment d’enquête avait red­if­fusé un vio­lent doc­u­men­taire à charge con­tre Vin­cent Bol­loré et son groupe en 2016. L’homme d’affaires avait alors porté plainte pour préju­dice com­mer­cial et réclamé 50 mil­lions d’euros de dom­mages et intérêts.

Les exécrables rela­tions de Vin­cent Bol­loré avec les médias dom­i­nants lui ont-elles nui ? Le doc­u­men­taire de France 2 a‑t-il été un pétard à retarde­ment qui a déclenché l’enquête ? Il est trop tôt pour le dire. Cepen­dant un homme qui con­trôle Havas, Canal+, CNews, une par­tie de Tele­com Italia a sans doute de puis­sants amis et égale­ment de puis­sants ennemis.

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés