Accueil | Actualités | Médias | Une journaliste éthiopienne récompensée par l’Unesco
Pub­lié le 21 avril 2013 | Éti­quettes :

Une journaliste éthiopienne récompensée par l’Unesco

Reeyot Alemu, une journaliste éthiopienne condamnée à cinq ans de prison dans son pays, vient de recevoir le Prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano 2013.

Une journaliste éthiopienne récompensée par l’Unesco

Reeyot Alemu vient de recevoir le Prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano 2013.

Le prix, remis tous les ans par un jury composé de professionnels des médias, est doté d'un montant de 25 000 dollars et sera remis le 3 mai prochain au Costa Rica à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

Reeyot Alemu avait créé, en 2010, sa propre maison d'édition et un mensuel, Change. Les deux ont été fermés suite à son arrestation, en juin 2011, pour « terrorisme », une loi très vague et large permettant au gouvernement éthiopien, qu'elle critiquait, de neutraliser les opposants politiques.

Le jury a vanté « son courage exceptionnel, sa résistance et son engagement pour la liberté d'expression ».

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux