Accueil | Actualités | Médias | Une journaliste éthiopienne récompensée par l’Unesco
Pub­lié le 21 avril 2013 | Éti­quettes :

Une journaliste éthiopienne récompensée par l’Unesco

Reeyot Alemu, une journaliste éthiopienne condamnée à cinq ans de prison dans son pays, vient de recevoir le Prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano 2013.

Une journaliste éthiopienne récompensée par l’Unesco

Reeyot Alemu vient de recevoir le Prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano 2013.

Le prix, remis tous les ans par un jury composé de professionnels des médias, est doté d'un montant de 25 000 dollars et sera remis le 3 mai prochain au Costa Rica à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

Reeyot Alemu avait créé, en 2010, sa propre maison d'édition et un mensuel, Change. Les deux ont été fermés suite à son arrestation, en juin 2011, pour « terrorisme », une loi très vague et large permettant au gouvernement éthiopien, qu'elle critiquait, de neutraliser les opposants politiques.

Le jury a vanté « son courage exceptionnel, sa résistance et son engagement pour la liberté d'expression ».

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This