Accueil | Actualités | Médias | Une journaliste éthiopienne récompensée par l’Unesco
Pub­lié le 21 avril 2013 | Éti­quettes :

Une journaliste éthiopienne récompensée par l’Unesco

Reeyot Alemu, une journaliste éthiopienne condamnée à cinq ans de prison dans son pays, vient de recevoir le Prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano 2013.

Une journaliste éthiopienne récompensée par l’Unesco

Reeyot Alemu vient de recevoir le Prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano 2013.

Le prix, remis tous les ans par un jury composé de professionnels des médias, est doté d'un montant de 25 000 dollars et sera remis le 3 mai prochain au Costa Rica à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

Reeyot Alemu avait créé, en 2010, sa propre maison d'édition et un mensuel, Change. Les deux ont été fermés suite à son arrestation, en juin 2011, pour « terrorisme », une loi très vague et large permettant au gouvernement éthiopien, qu'elle critiquait, de neutraliser les opposants politiques.

Le jury a vanté « son courage exceptionnel, sa résistance et son engagement pour la liberté d'expression ».

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.