Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Une chaîne allemande menacée de sanction pour avoir diffusé une émission russe

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

7 juin 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Une chaîne allemande menacée de sanction pour avoir diffusé une émission russe

Une chaîne allemande menacée de sanction pour avoir diffusé une émission russe

Temps de lecture : 2 minutes

Alertée par des parlementaires, l’autorité de régulation audiovisuelle allemande se penche actuellement sur le cas de la chaîne Salve.TV, accusée d’avoir osé reprendre « telle quelle » une émission de la chaîne russe RT.

Selon les par­lemen­taires, cette émis­sion ne dévelop­pait que « le point de vue russe » et « ne con­tribuait pas à for­mer un tableau objec­tif ». De plus, RT est jugée « trop proche du gou­verne­ment » de Moscou et ses émis­sions sont dif­fusées « sans être accom­pa­g­nées de com­men­taires critiques ».

L’au­torité de régu­la­tion de Thuringe (TLM) va donc devoir exam­in­er cette requête dans les prochains jours. Pour sa défense, le pro­prié­taire de Salve.TV, Klaus-Dieter Böhm, a affir­mé que les téléspec­ta­teurs alle­mands étaient libres de regarder ou non l’émis­sion, et de se con­stituer leur pro­pre opinion.

Un point de vue partagé par plusieurs téléspec­ta­teurs de la chaîne, comme en témoignent les dif­férents com­men­taires postés à cette occa­sion. « La pro­pa­gande antirusse effrénée dans les médias alle­mands n’a rien à voir avec le plu­ral­isme d’opin­ions. Je suis ravi de voir une chaîne présen­ter courageuse­ment et ouverte­ment un point de vue dif­férent », a ain­si estimé l’un d’en­tre eux.

De son côté, Mar­gari­ta Simon­ian, rédac­trice en chef de RT Deutsch, a résumé ain­si la sit­u­a­tion : « Dans une Alle­magne démoc­ra­tique, des par­lemen­taires épris de lib­erté agi­tent des men­aces con­tre une chaîne de télévi­sion alle­mande. Et ce, parce que cette chaîne a osé émet­tre un point de vue dif­férent de l’opin­ion propagée par les médias mainstream ».

Vidéos à la une

No Content Available

Derniers portraits ajoutés