Accueil | Actualités | Médias | Une chaîne allemande menacée de sanction pour avoir diffusé une émission russe
Pub­lié le 7 juin 2015 | Éti­quettes :

Une chaîne allemande menacée de sanction pour avoir diffusé une émission russe

Alertée par des parlementaires, l'autorité de régulation audiovisuelle allemande se penche actuellement sur le cas de la chaîne Salve.TV, accusée d'avoir osé reprendre « telle quelle » une émission de la chaîne russe RT.

Selon les parlementaires, cette émission ne développait que « le point de vue russe » et « ne contribuait pas à former un tableau objectif ». De plus, RT est jugée « trop proche du gouvernement » de Moscou et ses émissions sont diffusées « sans être accompagnées de commentaires critiques ».

L'autorité de régulation de Thuringe (TLM) va donc devoir examiner cette requête dans les prochains jours. Pour sa défense, le propriétaire de Salve.TV, Klaus-Dieter Böhm, a affirmé que les téléspectateurs allemands étaient libres de regarder ou non l'émission, et de se constituer leur propre opinion.

Un point de vue partagé par plusieurs téléspectateurs de la chaîne, comme en témoignent les différents commentaires postés à cette occasion. « La propagande antirusse effrénée dans les médias allemands n'a rien à voir avec le pluralisme d'opinions. Je suis ravi de voir une chaîne présenter courageusement et ouvertement un point de vue différent », a ainsi estimé l'un d'entre eux.

De son côté, Margarita Simonian, rédactrice en chef de RT Deutsch, a résumé ainsi la situation : « Dans une Allemagne démocratique, des parlementaires épris de liberté agitent des menaces contre une chaîne de télévision allemande. Et ce, parce que cette chaîne a osé émettre un point de vue différent de l'opinion propagée par les médias mainstream ».

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux